Un repêchage atypique pour le Big Bill

Un repêchage atypique pour le Big Bill

Le directeur général du Big Bill de Coaticook, Marcel Sévigny.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

BASEBALL. Situation inusitée pour le Big Bill de Coaticook, lors du repêchage de la Ligue de baseball majeur du Québec. La formation a fait connaître ses intentions seulement qu’en troisième ronde, une première depuis bien des années aux dires du directeur général Marcel Sévigny.

«J’occupe mon poste depuis 2006 et c’est la première fois que ça nous arrive, confirme Sévigny. Ça vient un peu compliquer les choses, mais ça ne veut pas dire que nous ne connaîtrons pas une belle saison l’an prochain. La preuve, tout le monde revient et plus déterminé que jamais. Toutes nos pièces maîtresses, que ce soit nos lanceurs ou nos joueurs de position, seront de retour. On aura pratiquement la même équipe que l’an dernier et elle sera encore meilleure puisque nos recrues auront accumulé de l’expérience.»

Pour en revenir au repêchage, le Big Bill a fait de Philippe Dion, des Ducs de Longueuil, son premier choix, en troisième ronde. «C’est un gars de la région, précise le directeur général à propos de ce lanceur. Je l’avais rencontré la saison dernière et il m’avait demandé s’il pouvait visiter la chambre des joueurs du Big Bill. Il voulait voir ”sa” chambre car il voulait venir jouer pour nous.»

En quatrième ronde, le choix du Big Bill s’est arrêté sur Abraham Toro. «Un ”long shot”, selon Marcel Sévigny. Il joue déjà dans le baseball organisé aux États-Unis, alors ça me surprendrait beaucoup qu’on le voit la saison prochaine. Ç’aurait dû être le premier choix du repêchage, sans aucun doute. On souhaite peut-être une ou deux présence de sa part.»

Toujours en quatrième ronde, Étienne Marceau, des Guerriers de Granby, se joindra au Big Bill. Le dernier choix de Coaticook s’est arrêté sur Jérémie Brière, des Pirates de

Laval, en cinquième ronde. On dit de lui qu’il est un lanceur en puissance, qui pourrait devenir une arme secrète.

L’organisation du Big Bill se dit satisfaite de ses choix. «Seule petite déception, on aurait bien aimé obtenir Karl Gosselin [qui évoluait avec le Rocket la saison dernière]. Malheureusement, il est parti beaucoup trop tôt», signale le directeur général à propos de ce 4e choix au total du repêchage.

Poster un Commentaire

avatar