Le Tournoi intermédiaire de Coaticook célèbre ses 50 ans

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Le Tournoi intermédiaire de Coaticook célèbre ses 50 ans
Daniel Thibault, René Blais, Marcel Giguère, Michel Fontaine, Daniel Tremblay et Mario Pouliot, tous des organisateurs du Tournoi intermédiaire, invitent la population en grand nombre à l'événement, du 27 au 29 janvier, à l'aréna de Coaticook. (Photo : gracieuseté)

HOCKEY. Le Tournoi intermédiaire de Coaticook soufflera 50 bougies ce week-end (27 au 29 janvier), alors qu’une vingtaine d’équipes sauteront sur la glace du Centre récréatif Gérard-Couillard pour se disputer les grands honneurs de l’événement.

En détail, 16 formations évolueront dans la classe compétition et quatre autres tenteront de se hisser au sommet du volet « 45 ans – récréation ». 

Pour souligner cet anniversaire de marque, le comité du rendez-vous sportif a concocté une cérémonie hommage aux anciens organisateurs. Celle-ci aura lieu le samedi (28 janvier), à 16 h. On y saluera le travail de Roland Thibault, qui a participé à la toute première édition. Des noms comme Mario Martineau, Serge Gosselin, Jean Ouimette, Roland Bégin, Jean-Pierre Dupuis, Antoine Gérin et Lucien Fontaine, pour ne nommer que ceux-là, auront aussi droit à leur petit moment de gloire. « On voulait leur rendre hommage, que ce soit le gars qui s’occupait de la chambre de joueurs jusqu’au représentant Molson, qui est un partenaire de notre événement depuis les débuts », souligne l’un des organisateurs de cette édition, Michel Fontaine. 

On présentera également un match des anciens, tout de suite après la cérémonie. « On aura quelques joueurs de l’équipe qui s’appelait les Flyers de Philosophie. C’était un club de clowns, si on veut, qui entendait à rire. Ils arrivaient souvent sur la glace avec des perruques et faisaient tout un show. Il y aura aussi d’autres anciens qui se joindront à eux. »

UN PETIT PEU D’HISTOIRE

Le Tournoi intermédiaire est un événement riche en histoire. Au cours des « bonnes années », le rendez-vous attirait des dizaines de formations et s’étendait même sur deux fins de semaine. « Je me souviens de mon premier tournoi. On avait joué notre première partie à trois heures du matin, et notre seconde, le lendemain, à la même heure. C’était complètement fou, mais on était tellement heureux d’avoir remporté le titre cette année-là », se rappelle Michel Fontaine, même si cela fait plus d’une trentaine d’années que le tout s’est déroulé.

La formule longue s’étalant sur deux week-ends a cependant été abandonnée il y a quelques années seulement. « Pour les bénévoles, c’était très demandant. Et, souvent, le tournoi se déroulait la fin de semaine du Superbowl et de la Saint-Valentin. Ça ne pouvait pas plus mal tomber que ça », note M. Fontaine.

Aujourd’hui, l’événement est à saveur un peu plus locale. « Avant, on attirait des équipes d’aussi loin que Montréal. Là, on parle de Coaticook, Sherbrooke. C’est un peu plus local, mais ça n’enlève en rien au niveau du jeu. On présente un très bon spectacle et des matchs enlevants. »

Pour les personnes intéressées à assister aux différentes rencontres au cours des prochains jours, direction aréna de Coaticook. Le coût d’entrée est de 5 $. Notons aussi que le chanteur Dominic Paquet assurera l’animation musicale le samedi, en soirée. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires