Juge de ligne agressé lors d’un match à Coaticook: «heureusement, le jeune va bien»

Par Vincent Cliche
Juge de ligne agressé lors d’un match à Coaticook: «heureusement, le jeune va bien»
La vidéo en question montre l'officiel escorter le joueur vers la sortie, après que celui-ci ait été puni. (Photo : capture d'écran)

HOCKEY. Visiblement mécontent du sort qu’on lui réservait lors d’un match de niveau M18 dimanche dernier (13 mars), un joueur du Phoenix de Sherbrooke s’en est pris physiquement à un jeune officiel de 15 ans, alors que celui-ci l’accompagnait à la sortie de la patinoire à la suite d’une expulsion.

Sur la vidéo qui circule sur les médias sociaux, on peut apercevoir le hockeyeur d’abord se diriger vers le banc des joueurs. Le juge de ligne en question est ensuite intervenu pour lui demander de quitter la partie. Il l’a escorté vers la porte et c’est à ce moment, tout juste avant sa sortie, qu’il se rue vers l’officiel, l’empoigne, puis lui assène un coup de poing au visage. Il sera rapidement maîtrisé par des membres des deux équipes (Dynamik de Coaticook et Phoenix de Sherbrooke) et les autres arbitres.

«Il a reçu un coup de poing et les autres, il a réussi à les esquiver. La visière l’a également bien protégé. Heureusement, il va bien physiquement», raconte le président de l’Association de hockey mineur de Coaticook, Philippe Laprise, qui, du même coup condamne ce geste d’agression.

«Il n’y a aucune excuse pour le geste que ce jeune joueur a posé. La violence n’a aucunement sa place dans notre sport. On peut être en désaccord avec une décision de l’arbitre, peut-être même s’obstiner avec l’officiel, mais en aucun cas, on ne peut le frapper», résume M. Laprise.

Le jeune joueur de 16 ans s’est vu imposer, pour le moment, une suspension de huit matchs. L’attaque sera révisée par la Ligue de hockey Orford – Saint-François, qui décidera du reste. «Son dossier sera présenté au comité de discipline. Ce que je sais, c’est que lorsque ça touche un assaut physique d’un arbitre, c’est minimum un an de suspension. Alors, je m’attends à ce que ce joueur ne joue pas du reste de la saison (actuelle) ni la saison prochaine. La décision dépendra aussi de ses antécédents au sein de la ligue. Au final, on pourrait peut-être lui dire qu’il n’a plus sa place au sein du hockey mineur. La sanction se devra d’être exemplaire.»

Ce qui s’est passé au Centre récréatif Gérard-Couillard vient assombrir le recrutement déjà difficile des officiels au sein du hockey mineur. «C’est vraiment pas quelque chose qui nous aide. Ça ne fait pas une belle image de la profession et ça ne donne pas le goût à personne d’aller arbitrer. En même temps, il faut le prendre comme un geste isolé», conclut Philippe Laprise.

Mentionnons qu’il y a un peu plus de deux ans, un joueur M18 de Sherbrooke avait écopé d’une suspension d’une année complète après avoir asséné un coup de poing au visage d’un arbitre de Magog.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires