Une grand-messe du hockey pour des élèves de la région de Coaticook

Vincent Cliche

Une grand-messe du hockey pour des élèves de la région de Coaticook
Les jeunes élèves de neuf écoles primaires de la région de Coaticook ont participé au grand tournoi de la Ligue de hockey scolaire des Hauts-Cantons, le 18 mars, au Centre récréatif Gérard-Couillard. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

HOCKEY. Le grand tournoi de la Ligue de hockey scolaire des Hauts-Cantons était de retour au Centre récréatif Gérard-Couillard, vendredi (18 mars), après une pause de deux ans en raison de la pandémie. 

À voir les sourires accrochés sur les visages des jeunes sportifs et les cris d’encouragement poussés après chaque but, il n’y a pas de doute que l’événement jouit d’une grande popularité. « C’est vraiment l’fun de pouvoir jouer au hockey. En plus, il y a plein d’autres écoles qui participent. Je peux voir des amis que ça fait longtemps que je n’ai pas vus », raconte avec enthousiasme Théo Dasylva, un élève de 5e année de l’école Louis-St-Laurent de Compton. 

En effet, le tournoi rassemble plus de 250 jeunes provenant de huit écoles de la MRC de Coaticook, en plus de l’établissement primaire de Saint-Isidore-de-Clifton. L’enseignant en éducation physique Louis-Georges Perron est l’initiateur de cet événement qui en est à sa quatrième édition. « J’ai créé la ligue comme point culminant des apprentissages des jeunes dans leurs cours d’éducation physique [ces derniers commencent à apprendre les habiletés du patinage dès la maternelle selon le cursus de M. Perron]. Je voulais aussi donner la chance à des jeunes de découvrir le hockey. C’est ma façon de démocratiser ce sport. »

Les jeunes patineurs ont été divisés en deux catégories, ceux qui font partie d’une équipe au hockey mineur et ceux qui n’ont jamais pratiqué le sport dans une ligue. « Ça donne une chance à tout le monde. Et pour ceux qui n’ont jamais fait partie d’une équipe, ça vient développer leur sentiment de fierté, car ils représentent et défendent les couleurs de leur école », explique Louis-Georges Perron.

Contrairement à quelques-uns de ses amis, Théo Bouchard n’a jamais été inscrit au hockey mineur. Il a cependant bien aimé « découvrir ce sport ». « Je me considère comme débutant, mais je suis pas mal fier d’avoir aidé mon équipe à compter des buts », lance le jeune élève de 5e année, lui aussi de l’école primaire de Compton.

Pour aider au bon déroulement des matchs, les organisateurs ont pu compter sur l’appui des hockeyeurs du Summum de l’école secondaire La Frontalière. « Je n’ai pas hésité à donner un coup de pouce, explique Mitch Jean, qui est en troisième secondaire. J’adore le hockey. C’est un peu ma façon de partager ma passion avec des plus jeunes. »

Bien qu’ils n’aient eu que quelques semaines pour organiser le tournoi, les organisateurs peuvent tout de même dire mission accomplie. L’an prochain, on fera appel une fois de plus aux joueurs du Phoenix de Sherbrooke, de la LHJMQ, et du Dynamik de Coaticook, pour ajouter des histoires de persévérance scolaire au tableau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires