Baseball majeur: les choses à savoir à l’approche des séries éliminatoires

David Brandt, The Associated Press
Baseball majeur: les choses à savoir à l’approche des séries éliminatoires

Les séries éliminatoires au Baseball majeur seront un peu plus imposantes cette saison.

Elles approchent d’ailleurs à grands pas: les derniers matchs au calendrier sont prévus pour le 5 octobre. Les séries commenceront deux jours plus tard et compteront un tableau de 12 équipes, deux de plus que l’an dernier. Le nouveau format comprend notamment un premier tour éliminatoire au meilleur de trois rencontres entre le champion de section ayant la troisième meilleure fiche et les trois clubs ayant terminé premiers au classement du quatrième as.

Plus de participants aux éliminatoires pourraient entraîner de très intéressants affrontements: les Padres de San Diego et leur nouvelle acquisition Juan Soto contre les Braves d’Atlanta, champions en titre? Albert Pujols et les Cardinals de St. Louis face à Bryce Harper, Kyle Schwarber et les Phillies de Philadelphie?

Ces deux séries pourraient voir le jour selon les résultats de la dernière semaine d’activité.

Le nouveau format pour le premier tour est similaire à celui présentement utilisé pour la ronde «super régionale» de la NCAA: les trois rencontres seront jouées lors de trois journées consécutives, du 7 au 9 octobre, dans le stade de l’équipe la mieux classée.

Après cette ronde, les séries seront disputées selon les formats habituels. Les séries de section seront jouées au meilleur de cinq rencontres, tandis que les séries de championnat et la Série mondiale seront des quatre-de-sept.

Voici un peu plus d’informations au sujet des séries revampées de la MLB:

Quoi de neuf au premier tour?

Ces deux-de-trois remplacent le match unique qui était en place depuis 2012.

Six équipes chacune de l’Américaine et de la Nationale se qualifieront pour les séries, dont les trois gagnants de sections. Les trois équipes avec les meilleures fiches au classement du meilleur deuxième de chaque ligue s’ajoutent à cette liste.

Les deux meilleures fiches de chaque ligue obtiennent un laissez-passer pour ce premier tour. En date de lundi, mardi, ces équipes seraient les Astros de Houston et les Yankees de New York dans l’Américaine, ainsi que les Dodgers de Los Angeles et les Mets de New York dans la Nationale.

Le premier tour opposera les quatre autres formations. Les équipes classées nos 3 et 4 accueilleront respectivement les sixième et cinquième meilleures fiches.

Pourquoi les éliminatoires commencent aussi tard?

La classique automnale débordera en novembre avant qu’un champion ne soit couronné. C’est surtout en lien avec l’arrêt de travail de l’hiver dernier. Le lock-out imposé par les propriétaires a repoussé le début de la saison d’une semaine. Les Joueurs et les proprios ont réussi à sauver le calendrier de 162 matchs, mais afin de le faire, le début de saison n’a eu lieu que le 7 avril et non le 31 mars.

La fin du calendrier, originalement prévue pour le 2 octobre, a quant à elle été repoussée de trois jours, d’où des séries qui s’étirent plus longuement.

Qu’est-il arrivé au match-suicide?

Le 163e match appartient maintenant au passé. Le circuit de Bucky Dent pour les Yankees en 1978. Le point victorieux de Matt Holliday pour les Rockies du Colorado en 2007: ces jours sont révolus.

S’il y a égalité pour l’une des places éliminatoires, des bris d’égalité mathématiques seront utilisés au lieu d’une rencontre supplémentaire. Le premier sera la fiche entre les deux équipes impliquées.

Si l’égalité devait persister, l’équipe avec la meilleure fiche intra-section sera qualifiée. Si ce n’est pas suffisant, d’autres bris — tous plus complexes les uns que les autres — jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Il est peu probable qu’on ait recours aux bris d’égalité dans l’Américaine, mais gardez un oeil sur la course dans la Nationale. Les Braves et les Mets sont nez-à-nez dans l’Est, tandis que les Brewers de Milwaukee et les Phillies se livrent une lutte pour la dernière place donnant accès aux séries.

Qui sont les favoris?

Excellente question.

Les Dodgers ont dominé tout au long de la saison avec une formation qui inclut Mookie Betts, Trea Turner, Will Smith et Freddie Freeman. Ils pourraient atteindre le plateau des 110 victoires.

Dans l’Américaine, les Astros ont déjà plus de 100 victoires au compteur et misent sur Jose Altuve, Alex Bregman et Yordan Alvarez, en plus du possible vainqueur du Cy-Young Justin Verlander.

Les New-Yorkais devraient aussi être considérés. Les Yankees ont connu tout un début de saison, mais ont une fiche de 30-31 depuis la pause du match des étoiles. Les Mets comptent sur possiblement le plus de profondeur du baseball au monticule, dont deux as en Jacob deGrom et Max Scherzer.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires