Après une saison de 92 victoires, les Blue Jays veulent connaître un long parcours

Gregory Strong, La Presse Canadienne
Après une saison de 92 victoires, les Blue Jays veulent connaître un long parcours

TORONTO — Au cours du camp d’entraînement, Vladimir Guerrero fils avait déclaré que la saison 2021 des Blue Jays de Toronto avait été la bande-annonce et que la saison 2022 serait le film entier.

Allez chercher votre maïs soufflé. Nous saurons bientôt si le film termine rapidement en queue de poisson ou s’il mérite une ovation durant le générique.

«Nous nous attendons à gagner, a dit le gérant des Blue Jays, John Schneider, jeudi. C’est notre objectif depuis le camp. Tout le monde a confiance que nous serons la dernière équipe à survivre aux séries.»

Les Blue Jays ont gagné 92 matchs au cours de la saison, héritant de la quatrième tête de série dans la Ligue américaine. Ils ont donc l’avantage du terrain dans une série de premier tour au meilleur de trois matchs face aux Mariners de Seattle.

L’as lanceur Alek Manoah sera sur la bute pour les Blue Jays vendredi après-midi au Rogers Centre.

«Je veux absorber toutes les émotions et laisser l’adrénaline m’envahir, a dit Manoah au sujet de son approche pour son premier départ en carrière en séries. Je veux canaliser tout ça et m’amuser avec mes coéquipiers.»

Les Mariners, qui ont gagné 90 matchs, se tourneront vers Luis Castillo pour commencer le premier match. Castillo a été acquis des Reds de Cincinnati à la date limite des transactions et il a depuis signé une prolongation de contrat à long terme avec les Mariners.

«Luis a le talent pour menotter n’importe quelle équipe n’importe quel soir, a dit le gérant des Mariners, Scott Servais. Et ce n’est pas seulement grâce à son étoffe. Beaucoup de gars peuvent lancer fort et avoir un bon mouvement.

«En plus de ça, il est très compétitif. Il veut être le héros. Il adore ça.»

La sensation Julio Rodriguez est le joueur le plus dangereux du côté de l’attaque des Mariners, qui participent aux séries pour une première fois depuis 2001.

Les Blue Jays ont plus de profondeur à l’attaque, mais les Mariners ont probablement l’avantage au monticule grâce à un groupe de releveurs efficaces. Les Mariners ont remporté cinq des sept matchs entre les deux équipes cette saison.

Les Jays sont de retour en séries pour une première fois depuis qu’ils ont été balayés par les Rays de Tampa Bay en série pour le quatrième as en 2020. Le Rogers Centre accueillera ses premiers matchs éliminatoires depuis la série de championnat de l’Américaine en 2016.

«On ressent l’engouement dans le vestiaire», a souligné le directeur général Ross Atkins.

Le deuxième match sera présenté samedi, puis le troisième, dimanche, si nécessaire.

Le gagnant de la série rencontrera ensuite les Astros de Houston dans une série de sections au meilleur de cinq parties.

Robbie Ray, qui a remporté le Cy-Young avec les Blue Jays l’an dernier, devrait être le partant des Mariners lors du deuxième match. Logan Gilbert devrait ensuite obtenir le départ si une troisième rencontre est nécessaire.

Les Blue Jays n’ont pas encore dévoilé leurs plans pour les deuxième et troisième rencontres.

Kevin Gausman a quitté son dernier départ en saison régulière après seulement trois manches en raison d’une coupure au majeur de la main qu’il utilise pour lancer. Il doit participer à une séance dans l’enclos vendredi.

«Il va bien, a insisté Atkins. Nous ne nous attendons pas à ce qu’il soit limité par ça. Nous sommes encouragés par sa progression.»

Gausman, Ross Stripling et Jose Berrios sont tous des candidats pour obtenir un départ avec les Jays. 

Les Blue Jays ont compilé une fiche de 22-11 à compter du 1er septembre. Les Mariners ont maintenu un dossier de 18-14 au cours de la même période.

«Je crois que nous jouons notre meilleur baseball de la saison, a dit Manoah. Le moment ne pourrait être mieux choisi.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires