Refus du New Hampshire au projet d’Interconnexion d’Hydro-Québec: Forêt Hereford poursuivra son travail

Refus du New Hampshire au projet d’Interconnexion d’Hydro-Québec: Forêt Hereford poursuivra son travail

ENVIRONNEMENT. <@$p>Le refus de l'État du New Hampshire d'appuyer le projet d'Interconnexion d'Hydro-Québec ne changera rien aux positions de Forêt Hereford. @R:On poursuivra notre travail, indique le directeur général de Forêt Hereford, Dany Senay. Cette nouvelle ne doit pas nous affecter, car nous ne sommes pas le promoteur du projet. On continuera toutefois de travailler avec Hydro-Québec et à s'ajuster aux décisions futures.» Rappelons que le projet d'Interconnexion Québec – New Hampshire doit passer par le territoire de l'organisme. Récemment, le gouvernement provincial avait donné son aval à l'enfouissement des fils dans la partie appartenant à Forêt Hereford, qui fait partie d'un don de Neil Tillotson. Toutefois, qu'en est-il des possibles compensations que l'organisme puisse toucher si le projet va de l'avant avec le tracé précédemment approuvé? «Ce n'est pas un enjeu, renchérit M. Senay. On n'a jamais eu de chiffres clairs. Et, à titre d'organisme, nous n'avons jamais réfléchi à notre futur en fonction de possibles compensations. Tous nos projets, on les met sur la table sans nécessairement compter sur cette possible aide financière.» Le directeur général de Forêt Hereford souligne que son organisme a travaillé dans les intérêts de la communauté, notamment en ce qui a trait à l'enfouissement des fils sous les chemins forestiers. «On travaille maintenant sur la conservation dans ce dossier», clame Dany Senay.

Crédit photo : (Photo gracieuseté – Stéphane Lafrance)

ENVIRONNEMENT. Le refus de l’État du New Hampshire d’appuyer le projet d’Interconnexion d’Hydro-Québec ne changera rien aux positions de Forêt Hereford.

On poursuivra notre travail, indique le directeur général de Forêt Hereford, Dany Senay. Cette nouvelle ne doit pas nous affecter, car nous ne sommes pas le promoteur du projet. On continuera toutefois de travailler avec Hydro-Québec et à s’ajuster aux décisions futures.»

Rappelons que le projet d’Interconnexion Québec – New Hampshire doit passer par le territoire de l’organisme. Récemment, le gouvernement provincial avait donné son aval à l’enfouissement des fils dans la partie appartenant à Forêt Hereford, qui fait partie d’un don de Neil Tillotson.

Toutefois, qu’en est-il des possibles compensations que l’organisme puisse toucher si le projet va de l’avant avec le tracé précédemment approuvé? «Ce n’est pas un enjeu, renchérit M. Senay. On n’a jamais eu de chiffres clairs. Et, à titre d’organisme, nous n’avons jamais réfléchi à notre futur en fonction de possibles compensations. Tous nos projets, on les met sur la table sans nécessairement compter sur cette possible aide financière.»

Le directeur général de Forêt Hereford souligne que son organisme a travaillé dans les intérêts de la communauté, notamment en ce qui a trait à l’enfouissement des fils sous les chemins forestiers. «On travaille maintenant sur la conservation dans ce dossier», clame Dany Senay.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar