L’Alberta interdit le masque obligatoire à l’école et force la classe en présentiel

La Presse Canadienne
L’Alberta interdit le masque obligatoire à l’école et force la classe en présentiel

EDMONTON — Le gouvernement de l’Alberta déclare que les conseils scolaires n’ont plus le droit d’obliger les élèves à porter le masque à l’école ni de les obliger à suivre leurs cours à distance.

Par voie de communiqué, le gouvernement a annoncé avoir procédé à des changements réglementaires qui garantissent aux élèves un accès en présentiel à leurs cours.

Ces changements ont aussi pour effet d’empêcher les institutions scolaires de refuser l’accès aux écoles aux élèves qui font le choix personnel de ne pas porter le masque.

La semaine dernière, le Conseil scolaire public d’Edmonton a demandé aux ministères de l’Éducation et de la Santé s’il pouvait imposer le port du masque alors qu’une vague de virus respiratoire déferle dans les écoles. Des milliers d’élèves doivent s’absenter de l’école et les hôpitaux pour enfants de la province débordent.

En réaction, la première ministre Danielle Smith a choisi d’interdire aux écoles d’agir et a insisté sur le fait que ces changements entrent en vigueur immédiatement. Selon Mme Smith, cela devrait assurer un environnement scolaire inclusif en respectant les choix des familles et du personnel.

Danielle Smith a souvent fait part de son opposition au masque obligatoire à l’école disant que cela avait grandement affecté la santé mentale, le développement et l’apprentissage des élèves depuis le début de la pandémie de COVID-19.

«Les parents et les élèves m’ont dit maintes et maintes fois qu’ils veulent un environnement scolaire normal, a-t-elle mentionné dans une citation  qui lui est attribuée dans le communiqué. Nous avons pris des mesures pour protéger et renforcer le choix éducatif.»

«Les familles sont libres de prendre leurs propres décisions en matière de santé et, peu importe cette décision, elle sera soutenue par le système d’éducation de l’Alberta», a-t-elle ajouté.

Le gouvernement a précisé que l’apprentissage en présentiel garanti s’applique de la première à la 12e année, dans tous les établissements scolaires, qu’ils soient publics, francophones ou indépendants.

Pour la porte-parole du NPD en matière d’Éducation, Sarah Hoffman, ces décisions démontrent à quel point ce gouvernement n’a absolument aucune idée de ce qui se passe dans les écoles de la province.

«Nous savons que les éclosions de maladies respiratoires sont très répandues cet automne, provoquant un stress intense et entraînant d’importants défis pour les élèves, le personnel et leurs familles», a rappelé Mme Hoffman dans un communiqué.

«Les conseils scolaires ont de la difficulté à trouver du personnel pour remplir les classes alors que les maladies se répandent chez les élèves et les employés», a-t-elle poursuivi.

Selon Mme Hoffman, c’est irréaliste de croire que les conseils scolaires peuvent fournir des enseignants en classe et en ligne de manière simultanée sans ajouter de ressources supplémentaires.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires