Des garderies réduisent leurs services à cause d’un manque de personnel en N.-É.

La Presse Canadienne
Des garderies réduisent leurs services à cause d’un manque de personnel en N.-É.

HALIFAX — Les pénuries de personnel aggravées par la COVID-19 dans les services de garde de la Nouvelle-Écosse obligent certains établissements à réduire leurs services.

Bonnie Minard, directrice générale du Portland Daycare Centre à Dartmouth, affirme que certaines garderies ont dû fermer sporadiquement ou réduire leurs heures d’ouverture en raison d’un manque de travailleurs.

Mme Minard affirme que les problèmes de personnel dans le secteur ne sont pas nouveaux, mais que la situation a été aggravée par l’augmentation des infections au virus causant la COVID-19.

Elle dit qu’il y a beaucoup plus de postes vacants dans l’éducation de la petite enfance que de candidats.

Cathy Montreuil, la sous-ministre du Développement de la petite enfance, a déclaré mardi devant un comité législatif que les travailleuses et travailleurs de garderie qui ont quitté le secteur devraient revenir lorsque la nouvelle structure de rémunération sera publiée.

Mme Montreuil indique que le ministère est en train de revoir la structure de rémunération, qui devrait être achevée d’ici la fin de 2022.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Note aux lecteurs: Version corrigée. Dans la version précédente, La Presse Canadienne écrivait que Bonnie Minard était la présidente de la Private Licensed Administrators’ Association. En fait, elle est directrice générale du Portland Daycare Centre à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires