Meubles South Shore célèbre ses 40 ans à Coaticook

Meubles South Shore célèbre ses 40 ans à Coaticook

La directrice de l'usine de Coaticook de Meubles South Shore, Érika Charron, l'employé Pierre Boucher, le président de l'entreprise, Jean Laflamme, le maire de Coaticook, Simon Madore, ainsi que les employés André Beaulieu et Roger Ménard ont célébré les 40 ans de Meubles South Shore.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. L’usine Meubles South Shore fait partie du paysage industriel de Coaticook depuis maintenant 40 ans. Quelques-uns de ses employés, là depuis les débuts, se souviennent des premiers balbutiements de l’entreprise.

«Pratiquement tout», s’exprime Pierre Boucher, lorsqu’on lui demande ce qui a changé depuis qu’il a mis les pieds une première fois dans le bâtiment il y a 40 ans. «Au départ, tout était manuel, ajoute celui qui a toujours travaillé à l’entrepôt. C’était quasi archaïque. Une scie à panneaux, c’était un banc de scie. Disons que ç’a évolué depuis le temps. On s’est carrément modernisé.»

Le président de Meubles South Shore, Jean Laflamme, rappelle que lors des débuts de l’entreprise, on a rapatrié des équipements entreposés pendant plus de deux ans du côté de Saint-Jean-Port-Joli. «Heureusement, on avait de bons mécaniciens pour savoir quelles pièces allaient sur quels équipements, rigole-t-il. Quand on est arrivé ici, c’était à l’abandon. On a dû carrément donner des coups d’épaule pour ouvrir les portes. On en a fait ce qu’elle est aujourd’hui, graduellement, avec tous les efforts et l’intensité de nos employés.»

Pour André Beaulieu, une chose n’a pas changé et c’est l’ambiance qui règne entre les quatre murs. «Chez South Shore, on est une belle et grande famille, lance celui qui compte également 40 années de services à l’entreprise. On a toujours l’impression qu’on veut faire un pas en avant pour améliorer notre environnement de travail.»

Regard vers l’avenir

L’entreprise a également profité des célébrations de son 40e anniversaire afin d’annoncer un investissement de 600 000 $ dans une nouvelle station de travail robotisée qui permettra d’améliorer davantage son bilan à l’usine de Coaticook.

«Une fois fonctionnel, le bras robotisé soulèvera puis déplacera de lourdes charges qui, auparavant, devaient être manipulées par les employés. Le risque de blessure sera grandement réduit pour ces derniers», indique la directrice d’usine de Coaticook, Érika Charron.

Notons également qu’une nouvelle aire de repos ainsi qu’un abri extérieur ont été dévoilés dans le cadre des festivités.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Diane Durette Recent comment authors
Diane Durette
Invité
Diane Durette

Bizarre on aurais pu inviter les anciens Dommage !