L’intégration d’artefacts à des œuvres d’art fait l’objet d’une exposition à Coaticook

L’intégration d’artefacts à des œuvres d’art fait l’objet d’une exposition à Coaticook

Maude Langlois présente l'exposition «D'Arte facto»

EXPOSITION. La démarche artistique de Maude Langlois a évolué lorsque celle-ci a intégré des artefacts à ses œuvres. 

L’exposition «D’Arte facto», présentée au Musée Beaulne, en fait foi. Ce projet a notamment débuté lorsque Mme Langlois a participé au programme d’Artiste en résidence de la Ville de Coaticook, en 2015. Depuis sa formation initiale, elle incorpore des éléments naturels à la peinture. Cette façon de faire s’est récemment étendue aux artefacts, caractérisés par une transformation humaine.

La série d’œuvres présentées au Musée Beaulne intègre des objets culturels ou artefacts, qui racontent quant à eu l’empreinte moderne de l’homme.

Diplômée de l’Université de Montréal, l’artiste puise dans sa double formation en arts visuels et en psychologie pour réaliser des œuvres reflétant la condition humaine à travers une réalité dénaturée et fragmentée. Maude Langlois a également participé à plusieurs expositions et symposiums à travers le Québec.

L’exposition «D’Arte facto» est présentée jusqu’au 28 janvier prochain.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar