Le Rocket met fin à son association avec l’entraîneur Mike Goyette

Le Rocket met fin à son association avec l’entraîneur Mike Goyette

Mike Goyette aura été l'entraîneur du Rocket South Shore de Coaticook le temps d'une saison. Il a également occupé la tâche d'assistant-entraîneur pour la même formation par le passé.

Crédit photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

BASEBALL. Le Rocket South Shore de Coaticook a mis fin à l’association qu’elle avait avec son entraîneur-chef Mike Goyette.

Goyette aura été à la barre de cette formation de la Ligue de baseball junior élite du Québec pour une seule saison.

L’organisation dit vouloir insuffler un vent de renouveau au sein de son personnel d’entraîneurs pour motiver cette «difficile décision». «Ce n’est jamais facile d’en arriver à ce constat, mentionne le directeur général du Rocket, Éric Poulin. On souhaitait fouetter nos troupes et avoir un certain renouveau. On recherche maintenant des gens engagés, qui croient à notre projet baseball et qui ont le Rocket tatoué sur le cœur. Et je dis ça sans rien enlever à ce que Mike a pu faire pour nous. Coacher dans le junior élite, c’est un travail sous-estimé. Il ne faut pas oublier que tu diriges des jeunes adultes de 18-20 ans.»

La difficile saison des mauves, qui ont eu une fiche de 10 victoires et 32 défaites, n’a pas aidé, mais ne fait pas tout le poids dans cette décision de remercier l’entraîneur-chef. «Après tout, ce n’est pas lui qui joue sur le terrain, avance le directeur général. Il y a des joueurs qui devront se regarder dans le miroir. Reste que notre fiche demeure l’un des facteurs qui nous ont poussés vers notre décision finale.»

Le Rocket dit déjà avoir une liste de candidats potentiels pour succéder à Mike Goyette. «On fera bientôt des rencontres. C’est un dossier qu’on aimerait régler rapidement, mais pas nécessairement à n’importe quel prix. Dans un monde idéal, notre nouvel entraîneur serait nommé avant janvier en vue du prochain repêchage», note M. Poulin.

La période de transactions s’approche également à grands pas. La date du 1er novembre est encerclée chez les dirigeants du Rocket.

Poster un Commentaire

avatar