Virage technologique pour les pompiers de Compton

Par Vincent Cliche
Virage technologique pour les pompiers de Compton
Le capitaine du Service des incendies de Compton

Fini la rentrée de données à la main pour les pompiers de Compton. Le Service des incendies de la municipalité s’est doté d’un nouveau poste de commandement électronique, à la fine pointe de la technologie.

Le logiciel en question, FLAMES.NET, a été conçu par un pompier de Candiac, Patrick Morin, à la suite d’une erreur survenue lors d’un incendie. «Ils ont failli perdre l’un des leurs en raison d’un mauvais dénombrement, raconte le capitaine du Service des incendies de Compton, Yanik Paré. Grâce à ce nouveau système, lorsqu’on arrive sur les lieux d’un incendie, on est "scanné" et on apparaît à l’écran. Le dénombrement est alors exact.»

Bien évidemment, l’appareil, qui a été acheté par la Ville de Compton au coût de 18 000 $, comporte bien d’autres avantages. «Avec l’écran tactile, on peut rapidement faire un plan de l’endroit, y indiquer les entrées électriques ou de gaz. Lorsqu’il y a plusieurs services incendie au même endroit, on peut communiquer entre nous. C’est plus simple que de se parler par radio. Avec les nouvelles constructions, on pourra recevoir les plans. On verra tous les étages et la structure. C’est un peu la même chose pour une entreprise, qui pourrait nous donner ses plans sur une clé USB, en cas de sinistre, et ceux-ci s’afficheraient à l’écran.»

Le boîtier qui comprend l’équipement peut facilement résister aux pires tempêtes de neige ou à de fortes pluies. «Ça évite ainsi de perdre certaines informations, qui, auparavant, été épinglées sur du papier avec des aimants ou écrites sur un tableau qui peut être effacé lors d’intempéries», signale M. Paré.

Compton est l’une des premières municipalités de sa taille à se doter d’un tel équipement. «C’est l’avenir de notre métier, concède le capitaine des pompiers de Compton. D’ici quelques années, des postes de commandement comme celui qu’on a, ça sera monnaie courante. Bien sûr, il faut s’y adapter, mais on est constamment en apprentissage lorsqu’on fait ce métier.» À titre informatif, en région, Sherbrooke possède également l’un de ces équipements.

Le Service des incendies de Compton compte une vingtaine de pompiers en service. Ces derniers circuleront dans les rues de la municipalité à bord d’un nouveau camion, lequel devrait être acheté par la Municipalité d’ici la fin de l’année.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires