Une victoire historique pour le Summum

Par superadmin
Une victoire historique pour le Summum
Le quart-arrière Karl Montmigny a été le meilleur joueur des deux équipes au cours de ce duel.

Grâce à une course de plus de 40 verges de Philippe Lessard dans les dernières secondes de jeu, le Summum de la Frontalière a remporté la première victoire de son histoire dans la Ligue de football juvénile scolaire des Cantons-del’Est. La troupe de Yannick Roberge a remporté ce duel enivrant par la marque de 26 à 20, samedi dernier, au domicile des Carnicas de La Ruche.

Il faut dire que les favoris locaux ont connu un début de match plutôt difficile, alors que les visiteurs ont conclu la première demie avec une avance de 13 à 0. Le quart-arrière Karl Montmigny a été au cœur de ce départ concluant, alors qu’il a transporté lui-même le ballon dans la zone des buts, et ce, deux fois plutôt qu’une. Et l’artilleur du Summum n’a pas tardé à poursuivre sur sa lancée, alors qu’il a réussi son troisième touché dès le premier jeu du troisième quart. «Karl a vraiment joué tout un match, a lancé d’entrée de jeu l’entraîneur Yannick Roberge. Malgré son jeune âge l’an dernier, il a rapidement fait valoir tout son talent. Alors, ce n’est pas surprenant de le voir exceller de cette façon cette saison. Il a tous les atouts pour réussir et la bonne nouvelle, c’est qu’il sera encore avec nous l’an prochain.»

 

Cependant, les Carnicas ont repris du poil de la bête après ce troisième touché, eux qui tiraient de l’arrière 20 à 6. Et ce, grâce au secondeur intérieur, Patrice Gendreau, qui a réussi une interception avant d’effectuer une course de 30 verges dans les buts. Un revirement spectaculaire qui a donné des ailes à ses coéquipiers. Avec seulement trois minutes à faire à la rencontre, Dave Bombardier a décidé de se sacrifier pour son équipe en sautant sur le terrain malgré une blessure. Une décision courageuse qui s’est avérée concluante, alors qu’il a nivelé la marque 20 à 20, grâce à un attrapé du bout des doigts, suivi d’un touché.

 

Cependant, ce geste héroïque n’a pas gagné la pitié des rivaux, qui ont plutôt joué les trouble-fête avec à peine 36 secondes à écouler. Philippe Lessard a semé l’hystérie en transportant le ballon sur plus de 40 verges jusqu’à l’autre bout du terrain. «Nos petites erreurs techniques en début de match, autant à l’offensive qu’en défensive, nous ont finalement coûtés s ont appris de leurs erreurs en deuxième demie, mais il était trop tard. cher, a avoué le pilote des Carnicas, Christian Dion. Heureusement, les garMalgré tout, on retient plusieurs points positifs.»

La victoire en images

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires