Une percussionniste coaticookoise reçoit une bourse de 5000 $ au Prix d’Europe

Par superadmin
Une percussionniste coaticookoise reçoit une bourse de 5000 $ au Prix d’Europe
Isabelle Tardif a reçu le titre de meilleure candidate en vent et percussion ainsi que 5000 $ lors du 100e Gala des Prix d’Europe 2011. Elle est également Grande Lauréate du Festival-concours de Sherbrooke en 2010

Le titre de la meilleure candidate de la catégorie «vents et percussions» ainsi qu’une bourse de 5000 $ ont été décernés à la Coaticookoise de 28 ans, Isabelle Tardif, le 12 juin dernier, dans le cadre du prestigieux 100e Gala des Prix d’Europe. Bien qu’elle ne soit pas une fan des concours, elle voit ici l’occasion de financer ses études au Conservatoire de Strasbourg.

La spécialiste du marimba et du vibraphone, revenue de France le 1er juin, a présenté au Prix d’Europe une pièce contemporaine, mais accessible aux gens, du compositeur canadien Harry Freedman. L’œuvre nécessitait des techniques particulières de jeux avec les mains et de voix. Il est à noter que ce réputé concours s’adresse particulièrement aux étudiants canadiens de haut niveau qui visent des études en musique dans une école européenne d’une grande renommée, d’où le nom de celui-ci.

Diplômée de l’Université de Sherbrooke, et après avoir obtenu une maîtrise en interprétation de l’Université McGill, Isabelle Tardif a choisi de poursuivre ses études musicales au Conservatoire de Strasbourg, car elle désirait acquérir le doigté du professeur Emmanuel Séjourné. La jeune femme a déjà étudié un semestre à cette école et elle prévoit y retourner en octobre pour deux autres semestres.

 

Par Josée Marie-Lise Robillard

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires