Une bouteille lancée à la mer retrouvée à l’île de Ré

Par Vincent Cliche
Une bouteille lancée à la mer retrouvée à l’île de Ré
Émilie Côté pose ici avec la bouteille qu'elle a lancée à la mer en avril 2011. Un an et demi plus tard

Lancée à la mer par une Coaticookoise en avril 2011, une bouteille et le message qu’elle contenait ont été retrouvés sur les rives de l’île de Ré, en France, le jour de Noël.

Le contenant aura donc pris plus d’un an et demi à traverser l’Atlantique pour se rendre sur le continent européen. Jamais Émilie Côté n’aurait pensé qu’un jour, son message serait lu, encore moins par un Français. «Lancer une bouteille à la mer, c’était l’idée de mon père, mais j’ai eu beaucoup de plaisir à écrire le petit message, dit l’adolescente. C’est sûr que j’espérais avoir une réponse, un jour, mais disons que je ne me faisais pas d’idée. Toute la famille a été très surprise d’avoir été contactée par des gens qui ont trouvé notre bouteille.»

Celle-ci a été lancée à l’eau du côté de la Caroline du Nord, lors d’un périple nautique de plusieurs semaines pour la famille Côté. L’endroit n’a pas été laissé aux fruits du hasard. «On voulait être à la hauteur du Gulf Stream pour ses courants, raconte le père d’Émilie, Jean-Yves Côté. On voulait mettre toutes les chances de notre côté pour qu’elle soit retrouvée, un jour.»

Et c’est ce qui s’est passé. Christine Leblond a mis la main sur la fameuse bouteille, le 25 décembre dernier. Elle a attendu son fils, Thibaut, pour lire son contenu. Selon le journal «Le Phare de Ré», les Français ont eu quelques difficultés à enlever le bouchon, devant ainsi fracasser le contenant. Dans la lettre, Émilie raconte le périple qu’elle effectue avec sa famille, prenant bien soin de laisser une adresse courriel pour être informée si on retrouve la bouteille. Malheureusement, celui-ci n’était plus fonctionnel et les gens ont dû s’y prendre d’une différente façon pour les retrouver. «C’est une amie de Montréal qui nous a mis en contact, explique M. Côté. On est inscrit au Réseau du capitaine, pour obtenir les conditions météorologiques. Ils ont fait une recherche Google et ont pu nous retracer grâce à notre amie qui y travaille.»

La bouteille lancée en avril 2011 sur les côtes de la Caroline du Nord avait également une jumelle. Aura-t-on bientôt des nouvelles de celle-ci? Seul l’avenir nous le dira.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires