Un trio d’expositions au musée Beaulne

Par Vincent Cliche
Un trio d’expositions au musée Beaulne
Le directeur et conservateur du musée Beaulne de Coaticook

Durant la période des Fêtes, le musée Beaulne de Coaticook propose trois expositions. De la photographie à l’art impressionniste, en passant par les mouchoirs (!), il y en a certainement pour tous les goûts.

L’exposition collective «La photographie en Estrie» présente le huitième art sous toutes ses formes. Un collectif d’une quinzaine de photographes y participe. On a même ajouté un volet pour la Table de concertation culturelle de Coaticook pour ajouter une touche locale à cet événement d’origine magogoise. «La photographie en Estrie», qui est présentée jusqu’au 10 janvier prochain, est une réalisation concrète d’une nouvelle politique du musée Beaulne. «On voulait initier une collaboration avec d’autres organismes pour diversifier nos expositions et présenter quelque chose de moins classique, note le directeur et conservateur de l’institution coaticookoise, François Thierry Toé. L’exposition des costumes farfelus des élèves de La Frontalière en est un autre exemple.»

Dans une autre salle, on présente l’exposition «À vos souhaits!». Pour celle-ci, le Musée a sorti sa collection de mouchoirs en tissus. «L’une des missions du musée, c’est de préserver notre patrimoine, mais il faut également le valoriser. Nous avions une belle collection de mouchoirs, à laquelle plusieurs Coaticookois ont contribué. Ces tissus étaient largement utilisés à l’époque. Et pas simplement pour s’essuyer le nez. On les prenait pour s’éponger et pour jouer à des jeux. Disons que ses différentes utilisations peuvent piquer la curiosité.» «À vos souhaits!» est à l’affiche jusqu’en janvier prochain.

Finalement, le musée Beaulne offre à ses visiteurs les plus belles œuvres de l’artiste peintre Lisa Baldwin. L’exposition «En plein air» dépeint certains paysages du village natal de l’artiste, à Baldwin Mills. «Certains de ses tableaux sont encadrés d’éléments récupérés de la United Church de l’endroit», précise M. Toé.

Les peintures de Lisa Baldwin peuvent être observées au musée Beaulne jusqu’au 17 janvier prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires