Un Technicien en travaux pratiques, ça fait quoi à l’école?

Par Christian Caron
Un Technicien en travaux pratiques, ça fait quoi à l’école?
Anne-Marie Delorme reconnaît que le travail des techniciens en travaux pratiques aurait avantage à être mieux connus des parents et du public en général. (Photo Christian Caron)

Quelque 300 personnes sont attendues, à La Frontalière de Coaticook, le 19 juin prochain, à l’occasion de la 5e Rencontre des techniciens en travaux pratiques

C’est sous l’égide de l’Association de l’enseignement de la science et de la technologie (APSQ) qu’aura lieu ce grand rassemblement.

Mais au fait, ça fait quoi un technicien en travaux pratiques dans une école secondaire? C’est quoi son rôle au juste? Quelle sont ses tâches auprès des étudiants?

Voilà bien des questions auxquelles a dû répondre Anne-Marie Delorme, elle-même technicienne à la polyvalente d’East Angus, et membre du comité organisateur du colloque du 19 juin prochain. Un colloque qui, on le devine, constitue le moment idéal pour tout ce beau monde de parfaire ses connaissances et de cueillir de l’information sur les dernières nouveautés. «Notre métier mériterait sûrement d’être mieux connu, reconnaît d’emblée, madame Delorme. C’est en organisant le colloque et en prenant contact avec des intervenants touristiques du milieu (restauration, hébergement, etc.) que j’ai réalisé à quel point les gens ne savent pas ce que nous faisons comme métier. Pourtant, tous les enfants qui vont étudier au secondaire vont côtoyer un technicien en cours de route.»

En fait, les techniciens en travaux pratiques (secondaire I à V) évoluent auprès des enseignants en chimie, biologie et physique. Leur mandat consiste à bonifier les explications de l’enseignant pour que les élèves puissent mieux comprendre des notions scientifiques et technologiques. «Nous sommes là pour superviser le jeune, le mettre sur des pistes», explique Anne-Marie Delorme en mentionnant que les travaux en laboratoire ont justement pour but d’enrichir le contenu du cours.

Comment? En élaborant des démonstrations, des expériences et des projets en classe. Par exemple l’élève est invité à élaborer un montage de circuits électriques ou à faire la dissection d’un cœur de porc. «C’est le technicien qui a la responsabilité, en laboratoire, de développer, tester, préparer et planifier les expériences, souligne cette dernière. Il doit également voir à la sécurité des élèves en tout temps, effectuer l’entreposage des produits dangereux, assurer la gestion des différents budgets, procéder à l’achat de matériel, d’outils et d’instruments», mentionne celle qui travaille à la polyvalente d’East Angus.

Il va sans dire que les changements apportés par le renouveau pédagogique ont obligé les techniciens en travaux pratiques à s’ajuster et à se perfectionner au cours des dernières années. «Il faut être polyvalent, débrouillard et faire preuve d’une grande autonomie», fait-elle remarquer à ce sujet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
un eleve
un eleve
1 année

cest quoi le rapport afou