Un rituel toujours aussi populaire

Par Vincent Cliche
Un rituel toujours aussi populaire
La cueillette de l'eau de Pâques est une pratique fort populaire.

Le rituel de la cueillette de l’eau de Pâques demeure toujours aussi populaire. À preuve, on attend près de 200 personnes, tôt le dimanche de Pâques (8 avril) à l’église de Saint-Venant-de-Paquette.

La tradition, instaurée il y a 19 ans par l’abbé Donald Thompson, attire de plus en plus de curieux. Tout juste avant le lever du soleil, les gens se rassemblent aux portes du bâtiment religieux du village. Flambeaux en mains, le groupe descend vers le petit ruisseau Paquette, situé à quelques minutes du point de départ. Au cours d’eau, chacun des participants remplit son contenant de la fameuse eau de Pâques, laquelle doit être recueillie avant le lever du soleil, et ce, à contrecourant. Paraît-il que cette eau possède des propriétés curatives.

Lorsque les gens ont recueilli le précieux liquide, ils sont invités à se rendre de nouveau à l’église, où une messe sera célébrée. Un léger goûter est ensuite servi.

Des gens d’un peu partout au Québec viennent participer à cet événement unique en Estrie. Mais, comment se fait-il qu’il soit aussi populaire ? «Il y a beaucoup de liberté dans ce rituel, concède la directrice générale des Amis du patrimoine de Saint-Venant-de-Paquette, Sylvie Cholette. C’est aussi exprimer sa gratitude, sa croyance à l’extérieur d’un cadre rigide.»

Les cérémonies débuteront à 4 h 30, soit aux aurores.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires