Un premier marathon à 42 ans pour Chantal Thibodeau

Par Dany Jacques
Un premier marathon à 42 ans pour Chantal Thibodeau
Après un premier marathon à Las Vegas

Chantal Thibodeau court pour son plaisir depuis une dizaine d’années, mais elle vient de réaliser un des ses rêves à l’âge de 42 ans, soit de courir et de compléter un premier marathon de 42 km.

Cet exploit personnel a été fait en décembre dernier à Las Vegas, où cette femme originaire de Coaticook a franchi les 42 km avec un chrono de 4 heures et 13 minutes. «Je visais un temps de 3 heures et 45 minutes, mais je pense que ma gastro, subie deux jours avant le départ seulement, a ralenti mes ardeurs», raconte-t-elle avec humour et fierté.

Toute la saison dernière s’est déroulée en fonction de cette épreuve courue dans la capitale du jeu. Saison qui s’est très bien déroulée avec des podiums obtenus à des 10 km ou des demi-marathons. «Toutes les courses et les entraînements étaient en fonction de Vegas et je me prépare déjà à une autre saison de courses tout aussi remplie. Je ferai un demi-marathon en avril et j’espère courir un marathon en Europe l’automne prochain», explique-t-elle en pensant aussi à assouvir son intérêt pour les voyages.

À Las Vegas, Chantal Thibodeau se souviendra longtemps de l’ambiance qui y régnait. Des coureurs quittaient la course pour se marier dans des chapelles et des groupes musicaux jouaient de différents styles aux 5 km environ.

Plus sérieusement, elle parle de la course comme une passion, une raison de vivre. «C’est devenu l’élément le plus important de ma vie dès que j’ai complété mon premier demi-marathon. Tout tourne autour de la course. Je me couche tôt et je surveille mon alimentation. Je m’entraîne aussi régulièrement avec des amis coureurs 5 ou 6 fois par semaine», explique-t-elle.

Chantal Thibodeau encourage les gens à l’imiter ou à tout simplement courir pour le plaisir, peu importe la distance. «Tout le monde peut le faire si j’ai réussi à courir sur des plus longues distances, car j’ai déjà été très essoufflée après seulement 100 mètres. On peut accomplir bien des choses avec de bons conseils et de bons souliers de course», termine-t-elle en riant.

Chantal Thibodeau est native de Coaticook et habite Sherbrooke depuis environ six mois. Elle collabore actuellement au programme de Santé globale offert à l’école Saint-Luc de Barnston.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires