Un nouvel élan pour la Fondation du CRIFA

Par Vincent Cliche
Un nouvel élan pour la Fondation du CRIFA
Le président de la Fondation du CRIFA

Le CRIFA de Coaticook donne un nouvel élan à sa Fondation. Ce Centre de formation professionnelle et d’éducation aux adultes a récemment lancé sa toute première campagne de financement.

Bien qu’aucun objectif n’ait été fixé, le président de la Fondation du CRIFA, Mario McDuff, souhaiter recueillir un montant d’environ 20 000 $ cette année. «C’est beaucoup d’efforts, mais on y parviendra. Idéalement, nous voulons tenir des événements tous les deux mois. Il va falloir discuter de notre stratégie», raconte celui qui est également enseignant au CRIFA. M. McDuff note que ses collègues participent aussi au montage financier en versant une déduction de leur salaire à la Fondation.

Outre les résultats financiers, le président d’honneur de cette première campagne, Ghislain Royer désire maintenir un taux de persistance scolaire de plus de 90 %. Cet ex-enseignant et pionnier du CRIFA a d’ailleurs expliqué les raisons de sa participation à l’exercice. «Le CRIFA, c’est un peu notre bébé. Je l’ai vu grandir et, aujourd’hui, je suis fier d’épauler sa Fondation pour aider les jeunes et les soutenir dans leurs études.»

Les sommes amassées serviront à soutenir des élèves aux prises avec des difficultés financières temporaires. Elles seront également utilisées pour reconnaître les efforts d’étudiants qui se distinguent par leur persévérance et leur assiduité. À titre de nouveauté, la Fondation prévoit investir dans des projets pédagogiques novateurs, tels que les jardins, qui ne reçoivent pas de soutien des sources de financement traditionnelles.

Un appui de taille

Lors du dévoilement de la campagne tenu ce matin (9 mars), la Caisse populaire Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie a tenu à participer financièrement à la première campagne de la Fondation du CRIFA. L’institution financière lui versera 2000 $ annuellement, et ce, pour une période de trois ans.

Pour le vice-président de la Caisse, René Bessette, l’engagement s’est fait de façon tout à fait naturelle. «La formation professionnelle dispensée au CRIFA représente un atout important pour notre région. La relève formée ici fera sans doute partie des entrepreneurs de demain», a-t-il conclu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires