Un incitatif à recycler davantage, croit une spécialiste

Par Vincent Cliche
Un incitatif à recycler davantage, croit une spécialiste
La chargée de projets en matières résiduelles à la MRC de Coaticook

Selon la chargée de projet en matières résiduelles à la MRC de Coaticook, Monique Clément, la hausse du prix de l’enfouissement des déchets est un incitatif à recycler davantage.

Cette spécialiste de l’environnement y tient mordicus, et ce, même si cette situation est responsable de l’augmentation des tarifs. «Il ne faut surtout pas perdre nos bonnes habitudes à cause de ça, clame-t-elle. Au contraire, je crois que ça devrait être un incitatif à recycler davantage. Moins on envoie de matières au site d’enfouissement, moins la facture sera élevée.»

Mme Clément cite les bons comportements environnementaux des citoyens de la région. En effet, la MRC de Coaticook valorise 58 % de ses matières résiduelles. Pour la municipalité du même nom, le taux se chiffre à 65 %. «Voilà beaucoup de tonnes de matériaux qui sont détournées du site d’enfouissement, estime la chargée de projets. Ce chiffre comprend d’ailleurs les données sur le compost, le matériel envoyé à la Ressourcerie des frontières et la collecte des plastiques agricoles.»

Ces chiffres sont parmi les meilleurs de la province. Malgré tout, il y a toujours place à l’amélioration, soutient Monique Clément. «Les écoconseillères, qui ont sillonné les rues cet été de la région cet été, ont fait l’inventaire de nombreux bacs. Leur constat: la majorité des contenants voués à l’enfouissement contenaient encore des matières recyclables et récupérables.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires