Tissus Geo. Sheard: une histoire à succès depuis 75 ans

Par Vincent Cliche
Tissus Geo. Sheard: une histoire à succès depuis 75 ans
Les dirigeants de Tissus Geo. Sheard

Tissus Geo. Sheard a récemment célébré son 75e anniversaire. L’entreprise coaticookoise spécialisée en matières textiles demeure toujours aussi fleurissante que par le passé. La clé du succès: recherche et innovation.

Bien évidemment, ce qui sort de l’usine de la rue Merrill ne ressemble en aucun cas à ce que les employés produisaient il y a déjà trois quarts de siècle. «Si c’était le cas, on ne serait plus là depuis longtemps, rigole le président de l’entreprise, Iskender Sheard. À l’époque, la spécialité de mon grand-père George, c’était la production de fils de laine pour les transformer en tissus de manteau. Aujourd’hui, on ne fait plus dans le textile pour vêtements, mais plutôt le textile pour meubles. Notre créneau, c’est l’ameublement de bureau, les tissus pour les chaises et les cloisons.»

Un brin d’histoire

Né en 1901, George Sheard a travaillé dans le domaine du textile pratiquement toute sa vie. Dans la vingtaine, il quitte son Angleterre natale pour se joindre à une entreprise canadienne, alors que le gouvernement Bennett impose de sévères restrictions quant aux importations.

Six ans plus tard, il laisse tomber la Beauce pour fonder sa propre entreprise, Tissus Geo. Sheard, qu’il installera à Way’s Mills. En 1942, un incendie a ravagé l’usine. La Ville de Coaticook a ensuite offert un bâtiment à l’homme d’affaires, sur la rue Merrill. Encore aujourd’hui, il accueille des dizaines de travailleurs sous son toit, encore plus grand qu’il ne l’était il y a quelques décennies.

À son plus fort, l’entreprise coaticookoise employait plus de 150 employés. Aujourd’hui, ils sont une cinquantaine à y produire les tissus.

Tournés vers l’avenir

Au début des années 2000, Tissus Geo. Sheard prend un tournant et laisse de côté la division des fils de laine et sort ses vieux équipements. «C’était la bonne décision si on voulait faire face au marché asiatique, indique la directrice de la création de l’entreprise, Perihan Sheard.

Depuis quelque temps, on produit du tissu à partir de bouteilles de plastique recyclées. On a également amélioré l’efficacité des différents équipements, ce qui entraîne des bienfaits pour l’environnement. «C’est notre façon de s’adapter aux différentes demandes gouvernementales en matière d’actions vertes», mentionne M. Sheard.

Lorsqu’on demande aux dirigeants ce dont ils sont le plus fiers depuis toutes ces années, ils répondent sans hésitation. «Nos employés, disent-ils en cœur. Ils sont le cœur de notre entreprise. Sans eux, on ne serait pas là.»

D’ailleurs, plusieurs d’entre eux sont là depuis longtemps. La moyenne d’ancienneté est de 19 ans. Jimmy Tanner, qui est à l’emploi de Tissus Geo. Sheard depuis 55 ans déjà, est sur son départ. L’entreprise devra bientôt préparer sa relève! Voilà un autre défi que tous sont prêts à relever.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires