Tim Horton devient la propriété des sœurs Willard

Par Dany Jacques
Tim Horton devient la propriété des sœurs Willard
Les nouvelles propriétaires du Tim Horton de Coaticook

Les sœurs Alison et Katia Willard sont les nouvelles propriétaires du Tim Horton de Coaticook depuis le 30 août dernier.

Elles succèdent à Irène Blanchard et Sylvain Caya, les copropriétaires de la franchise de Magog, qui l’avaient ouvert en août 2009.

 

Ces Sherbrookoises n’ont jamais possédé de restaurant, mais elles cumulent plusieurs années d’expérience dans le domaine comme gérante et serveuse au restaurant East Side Mario’s de Sherbrooke.

 

Elles ont attendu deux ans avant que les dirigeants de Tim Horton les invitent à gérer le 3434e restaurant de cette chaîne au pays. «On a été chanceuses, car c’est habituellement des couples qui administrent ces restaurants, mais nous sommes habituées de travailler ensemble», de dire Alison Willard.

 

Pour l’instant, 28 personnes à temps plein ou partiel, âgées de 19 à 50 ans, travaillent dans ce restaurant de Coaticook.

 

Alison est la conjointe de Daniel Corso, un hockeyeur professionnel qui joue actuellement en Suède, mais qui a disputé 77 parties dans la Ligue nationale de hockey, principalement avec les Blues de Saint-Louis. Ce joueur a aussi connu une brillante carrière avec les Tigres de Victoriaville.

 

Selon Alison, elles préparent en quelque sorte l’après-carrière de Daniel Corso, qui devrait se lancer dans cette aventure une fois qu’il aura accroché ses patins. Le souhait des sœurs Willard est d’ailleurs de posséder quelques autres franchises.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Carmen Audet
Carmen Audet
2 années

Bonjour
Je suis passé à votre resto à Coaticook.
J’aimerais vous partager mon observation.
Sur tout le personnel en place ce midi une seule portait son masque correctement, elle était au sandwich, heureusement!
Certaines portaient le masque comme un « couvre menton » d’autres n’avaient que la bouche couverte.
Je sais que nous sommes tous à faire l’apprentissage du port du masque.
Merci de porter attention à mon message.

Carmen Audet