Quand Comptonales riment avec découvertes

Par Vincent Cliche
Quand Comptonales riment avec découvertes
Bien des visiteurs ont fait de nombreuses découvertes lors des Comptonales.

Qu’ils en soient à leur première visite aux Comptonales, des chefs expérimentés ou des bénévoles de longue date, tous ont fait d’incroyables découvertes lors de la virée gourmande de l’événement.

Les Comptonales en photos

René et Nathalie Desfossés ont fait plus de deux heures de route jusqu’à Compton pour participer au rendez-vous. Ce couple de Napierville en était à sa première visite aux Comptonales. «C’est notre famille qui nous a fait connaître l’événement, raconte ceux qui ont demeuré au camping du Parc de la gorge durant leur séjour. C’est vraiment plaisant comme endroit, surtout pour les dégustations. On goûte à des choses qu’on n’aurait jamais goûtées si ce n’était pour les Comptonales. Et que dire des paysages superbes et de l’accueil des gens.»

Thomas Auclair, Kathleen Langy et Amélie Fortin forment un trio de bénévoles qui ont accueilli les visiteurs aux Vallons maraîchers tout le week-end. «J’ai décidé de m’impliquer pour les Comptonales afin de m’intégrer à ma région d’adoption, clame Thomas, un jeune Français qui habite le Québec depuis un mois seulement. Je fais de bien belles découvertes.» Amélie, sa collègue, a répondu rapidement à l’appel des Comptonales. «Je fréquente cet événement depuis cinq ans. Cette année, je voulais les aider.»

Propriétaire de la Savonnerie des Diligences, Marie-Ève Lejour a apprécié sa première expérience à la virée gourmande. «On a décidé de se joindre à l’événement car celui-ci rejoignait notre clientèle. C’est une belle fête. Ç’a été très concluant et on sera de retour l’an prochain, sans faute», raconte cette nouvelle exposante.

Contrairement à sa consœur, Honorine Paridaens Vigneau en est à ses quatrièmes Comptonales. Comme bien des exposants, elle a manqué de produits pour satisfaire la curiosité des nombreux visiteurs, sortis en grand nombre. «Mon potage aux courges et aux pommes a fait un malheur. J’aurais dû en faire davantage», rigole-t-elle. Néanmoins, la jeune femme dit adorer l’événement, surtout pour faire connaître certains nouveaux légumes à des enfants, qui, selon elle, sont de plus en plus curieux par rapport à ce qu’ils mettent dans leur assiette.

Les Comptonales se poursuivent demain (29 septembre).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires