Philip Stirnimann élu à la présidence de l’UPA de Coaticook

Par Dany Jacques
Philip Stirnimann élu à la présidence de l’UPA de Coaticook
Jacques Masson serre la pince à la relève de l’UPA de Coaticook

Philip Stirnimann succède à Jacques Masson à la présidence du syndicat de base de l’UPA de Coaticook.

Ce producteur de Sainte-Edwidge-de-Clifton a été élu lors de l’assemblée générale annuelle de cet organisme, qui se tenait au Club de golf de Coaticook, le 21 septembre dernier. M. Stirnimann occupait précédemment la vice-présidence de l’UPA de Coaticook.

 

Outre l’arrivée de ce jeune producteur à la tête de cette organisation, le second mouvement au sein des administrateurs consiste à l’arrivée de Gilles Boivin. Tous les autres membres du conseil d’administration demeurent en poste.

 

Diane Lacroix, directrice régionale de la Fédération de l’UPA de l’Estrie, assistait à la rencontre pour expliquer la nouvelle structure de son groupe. Les territoires seront à l’avenir calqués sur ceux des MRC, ce qui signifie que l’UPA de Coaticook perd les membres de la municipalité de Stanstead. À l’inverse, il gagne ceux de Saint-Malo, East Hereford, Martinville, Saint-Venant-de-Paquette et Stanstead-Est.

 

Selon Mme Lacroix, ces modifications n’auront que peu d’impact sur le terrain, mais davantage sur le plan administratif. Par exemple, le nombre de syndicats passe de 155 à 82 au Québec, et de 11 à 6 en Estrie. «On souhaite que les syndicats de base deviennent une porte d’entrée unique pour accueillir et analyser les préoccupations des agriculteurs. On veut aussi créer une dynamique de territoire, et ce sera plus facile avec les MRC», de dire Mme Lacroix.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires