Patricia Désorcy remonte sur les planches

Par Christian Caron
Patricia Désorcy remonte sur les planches
Un retour attendu pour Patricia Désorcy. (Photo Christian Caron)

À la demande générale, la Coaticookoise Patricia Désorcy fera une autre apparition remarquée au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, le samedi 9 mai prochain, à 20 h.

Ses prestations du mois d’octobre 2008 (deux salles pleines) ont été acclamées chaudement par le public et les absents, qui ont eu des échos du spectacle, ont amèrement regretté de ne pas y avoir assisté. Ce sont eux, de même que des personnes intéressées à revoir le show, qui ont courtisé Patricia et son équipe pour reproduire le spectacle dans son intégralité.

Ce sera donc la troisième fois que Patricia et ses musiciens remonteront sur la scène du Pavillon des arts. «Au départ, signale la chanteuse, ça devait être juste pour un soir (samedi 25 octobre 2008) et voilà qu’on se prépare à présenter le spectacle pour un troisième soir, c’est rafraîchissant de voir ça.»

Ce sera la même formule. Patricia avec cinq musiciens sur scène et deux choristes : Francis Riendeau (drum), David Bérubé (basse), Simon Lebel (clavier), Pascal Madore (guitare) et Samuel Bérubé (percussion). Vicky Lévesque et Marie-Claude Guay agiront à titre de choristes. «Il y en a pour tous les goûts, c’est très varié comme répertoire, on passe du rock au country, en passant par du latino et la musique pop. C’est très autobiographique comme spectacle, ça touche à tout le monde. Les gens vont se reconnaître à travers mes chansons. Il y a des surprises, c’est très inattendu, j’aime l’effet de surprendre les gens», explique la radieuse jeune femme qui adore cette belle aventure de famille. «C’est un beau trip de famille. Mon conjoint (Roger Dubois) s’occupe de la promotion et ses fils Alexandre (régie) et Jimmy (multimédias) sont également impliqués. Mon fils de 4 ans, Noan, fait la présentation au début avec une autre petite fillette, c’est très familial comme initiative», de conclure Patricia.

Faites vite, les billets s’envolent rapidement… À moins que Patricia soit dans l’obligation d’offrir une autre «supplémentaire».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires