Parc de la Gorge : Ils viennent de partout pour découvrir ce site naturel

Par Christian Caron
Parc de la Gorge : Ils viennent de partout pour  découvrir ce site naturel
La présence d’artistes le long des sentiers

Si les résidants de la MRC de Coaticook sont toujours aussi nombreux à lever le nez sur le parc de la Gorge, sachez que les visiteurs de l’extérieur, eux, repartent comblés d’une randonnée pédestre au cœur de ce site enchanteur.

Comme le précisait Le Progrès, dans son édition de la semaine dernière, une hausse importante de visiteurs a été enregistrée depuis le début de la nouvelle année 2007. Près de 45 000 visiteurs s’y sont arrêtés afin de sillonner les sentiers du parc au cours des quatre derniers mois.

En fin de semaine dernière, dans le cadre du long week-end de la Fête du travail, ils furent plus de 2 500 à choisir le Parc de la Gorge pour prendre de l’air et courtiser la nature.

Directeur-adjoint du Parc de la Gorge, Luc Marcoux s’étonne de voir à quel point les gens de la région immédiate ne sont pas plus attirés que ça par le parc pour venir marcher… gratuitement… Pourtant, c’est leur parc à eux, ça leur appartient, c’est un site idéal pour s’oxygéner, méditer et faire de l’exercice.

Pendant ce temps, ils viennent de partout pour voir le site. «Nous avons de plus en plus de visiteurs de la Rive Sud, de Laval, Drummondville et Trois-Rivières, fait valoir Luc Marcoux. Et les gens sont toujours fascinés et impressionnés par leur visite. Justement, en fin de semaine, un type de Montréal m’a presque réprimandé en me disant que ce trésor caché mériterait d’être publicisé davantage dans les journaux, médias et revues.»

Luc Marcoux a d’ailleurs été celui qui a convaincu les administrateurs du parc de procéder à la réouverture d’une portion du sentier dans le secteur de la grotte, un moment fort de la visite.

Luc Marcoux croit que la saison automnale s’avère un moment tout désigné pour les gens de la région de revenir découvrir le parc. «Ceux qui ont déjà visité le parc à pied peuvent revenir le faire à dos de cheval, dit-il. Nous avons un volet équestre intéressant avec initiation et visite du site.»

Bons commentaires

Des artistes (peintres, sculpteurs, danseurs, musiciens, etc.) ont contribué à l’animation du site au cours de la dernière fin de semaine de trois jours. Au grand plaisir des visiteurs.

Marzanna Slowek de Drummondville était accompagné de son conjoint et ses deux enfants (16 ans et 5 ans), lundi dernier. «C’est la première fois que je viens ici et nous ne le regrettons pas, d’émettre celle-ci. Ce sont des voisins (Drummondville) qui nous ont vanté ce site. C’est vraiment bien. Nous sommes montés sur la tour et avons traversé le pont. C’est impressionnant comme point de vue. J’ai surtout remarqué que les sentiers étaient accessibles pour des gens de tous âges. C’est propre et les capsules historiques sont intéressantes.»

Brigitte Blais de Longueuil a, quant à elle, profité de sa présence au camping pour faire le tour des sentiers. «C’est la première fois que je venais ici en camping et la seconde fois que je visitais le parc dans son ensemble. C’est fort agréable, c’est une place formidable pour la marche. Nous avons eu un bon feeling sur la tour», de confier celle qui était en compagnie de trois autres personnes pour cette tournée plein-air.

Nancy Dauphinais de Sherbrooke a tellement aimé sa marché qu’elle a «trouvé ça un peu court». Elle faisait allusion aux sentiers fermés dans certains secteurs. Mais elle recommande le site à tous. «Juste la visite de la grotte et la traversée du pont valeur le prix d’entrée», estime la jeune femme.

Dana Aeschliman de Montréal a passé de bons moments avec sa conjointe. «C’est la première fois que je viens et je trouve ça bien. Bon, c’est vrai, je me suis cogné la tête dans la grotte, mais j’ai survécu. Quant à ma blonde, j’ai dû lui tenir la main en traversant la passerelle piétonnière, elle avait la frousse. Après une longue marche à Orford hier (dimanche), nous avions le goût d’une plus courte randonnée aujourd’hui et on a trouvé ce qu’il nous fallait. Nous allons en parler à d’autres, c’est sûr.»

De retour des Etats-Unis, Éric Bernier de La Tuque et ses enfants ont été attiré par la présence du pont suspendu. Si bien qu’ils ont décidé de s’y arrêtés. C’est spectaculaire comme endroit et accessible pour mes jeunes enfants (3 ans et 1 an et demi). En tant qu’ingénieur forestier, j’y ai découvert une belle nature, c’est propre et la signalisation est adéquate.» Édithe Dubreuil de La Patrie était avec des amis du Nouveau Brunswick et se félicitait d’avoir choisi ce site pour sortir la visite. «Je ne m’attendais pas à ça, c’est vraiment grandiose. Parfois, ce que nous voyons sur un pamphlet ne rend pas toujours justice. Ce sont de belles installations, c’est accessible, tout est correcte.»

Suzie Boucher, 13 ans, de Drummondville, a elle aussi aimé sa randonnée. «Et je vais le refaire l’an prochain», assure celle-ci.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires