Niedner vendu à des intérêts québécois au coût de 13,4 M $

Par Dany Jacques

Une entreprise implantée à Coaticook depuis 1914, Niedner, passe d’une propriété américaine (Tyco) à des intérêts québécois au coût de 13,4 millions de dollars.

Le nouveau propriétaire est Sanexen Services Environnementaux, basé à Varennes. Il s’agit d’une filiale de la montréalaise Logistec, inscrite à la Bourse de Toronto.

Selon le directeur général de Niedner, Charles Lacroix, Sanexen s’intéressait à l’usine de la rue Merrill pour son expertise dans la réhabilitation sans tranchée des conduites d’aqueduc.

Niedner fabrique surtout des boyaux d’incendie pour les pompiers municipaux et pour combattre des feux de forêt, mais il est aussi le fournisseur exclusif d’une gaine structurelle que Sanexen utilise pour corriger des fuites dans les réseaux d’aqueduc.

M. Lacroix se réjouit de cette transaction annoncée officiellement le 27 octobre dernier. «Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos 150 employés, car nos propriétaires, qui sont entièrement québécois, mettront l’accent sur la croissance de notre entreprise. Il n’y a donc aucune inquiétude du côté des emplois», insiste-t-il.

Dans un communiqué de presse, la présidente et chef de la direction de Logistec, Madeleine Paquin, informe que cette acquisition revêt une importance stratégique pour son entreprise, car le marché de la réhabilitation des conduites d’eau connaît une forte croissance et que le contrôle de la production de la gaine Aqua-Pipe devenait essentiel.

Niedner exporte ses produits aux quatre coins de la planète, mais surtout en sol nord-américain. M. Lacroix est particulièrement fier d’un produit quasi-unique sur la planète, mais conçu dans le parc industriel de Coaticook. Il s’agit de boyau à très large diamètre, variant de 8 à 14 pouces. Le plus imposant a déjà été livré à de grands complexes industriels ou pour des raffineries de pétrole.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires