Marie-Claude Lamoureux dit au revoir à la Chambre de commerce

Par Vincent Cliche
Marie-Claude Lamoureux dit au revoir à la Chambre de commerce
La directrice générale de la Chambre de commerce et d'industrie de la région de Coaticook

La directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook (CCIRC), Marie-Claude Lamoureux, quitte l’organisme qu’elle a géré pendant trois ans pour relever de nouveaux défis.

Elle n’aura pas à aller bien loin pour se rendre à son nouveau boulot. En fait, il ne s’agit que de quelques pas de plus dans l’hôtel de ville, puisqu’elle a été embauchée à titre de conseillère aux entreprises au Centre local de développement de la MRC de Coaticook. «J’ai vu passer l’offre d’emploi à trois reprises, raconte la principale intéressée. Chaque fois, ça me titillait. Et puis, je me suis dit pourquoi pas. J’ai postulé et j’ai obtenu le poste. Ce changement, je le fais pour les nouveaux défis et, surtout, pour aider la région.»

Marie-Claude Lamoureux gardera de bons souvenirs de son passage à la Chambre de commerce. «Quand je suis arrivée, il y avait un sérieux coup de barre à donner. Je crois avoir fait une bonne partie du travail. J’ai réussi à ramener l’harmonie au sein des organismes autant communautaires que socioéconomiques de la région de Coaticook. Avant, la Chambre de commerce n’était pas prise en considération. Grâce à mon implication au sein de divers comités, on a souvent été consulté», note celle qui donne comme exemple le comité études-travail, mis sur pied par le Carrefour jeunesse emploi de la MRC de Coaticook, et la journée «Ton colloque, ton avenir», à l’école secondaire La Frontalière.

La directrice générale laissera quelques dossiers en suspens, comme celui de l’implantation d’une carte fidélité. «J’ai assuré à mon président que je ne serai jamais loin, surtout pour assurer un certain suivi, une transition», indique-t-elle.

Grâce à ses expériences précédentes, Marie-Claude Lamoureux croit être en mesure de bien servir les futurs entrepreneurs de la région, au sein de l’équipe du CLD. «Au garage, j’ai vécu un processus de relève, explique-t-elle. J’ai été propriétaire d’une entreprise, j’ai été en charge des ressources humaines chez J.R. Lefebvre. J’ai une certaine expérience qui me permettra de guider les entreprises.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires