Marc Boudreau quitte le Pavillon le cœur gros

Par Vincent Cliche
Marc Boudreau quitte le Pavillon le cœur gros
Le directeur général du Pavillon des arts et de la culture de Coaticook

Au cours des cinq dernières années, le visage de Marc Boudreau a souvent été associé au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook. Dernièrement, cet amoureux des arts a décidé de relever de nouveaux défis. Le cœur gros, il part la tête remplie de souvenirs sur lesquels on ne peut poser de prix.

Arrivé en poste en septembre 2008, le directeur général de ce lieu culturel avait tout un défi qui l’attendait. «Le Pavillon venait de traverser une petite période d’instabilité. Coïncidence heureuse, le ministère a reconnu l’endroit comme une salle intermédiaire et notre subvention est passée de 20 000 $ à 40 000 $. Cette augmentation nous a permis de prendre des risques, tout en respectant notre mission de développer notre public et de mettre en valeur les artistes de la relève.»

Tout au long des années où il a dirigé de main de maître le Pavillon des arts, M. Boudreau a vu passer une panoplie de chanteurs: Ingrid St-Pierre, Ariane Moffatt, Xavier Caféine. Il a même eu la chance de partager quelques moments avec le grand Robert Charlebois. «Inscrire un tel artiste à sa programmation, c’était un risque financier. Par chance, le conseil d’administration m’a suivi et nous avons eu des commanditaires. Il a livré toute une performance. Et, en plus, il est resté après le spectacle et a discuté avec les gens venus l’entendre. Quel gentleman», fait-il remarquer.

Toutefois, c’est l’immense talent des artistes de la région qui l’auront le plus surpris. «S’il y avait quelqu’un de Coaticook en vedette, vous pouviez être certain que c’était salle comble. Scott Paxton a été une belle surprise, tout comme Patricia Désorcy, qui a été obligée d’ajouter trois supplémentaires pour accueillir tout le monde. Et ça, c’est sans oublier les Thibault et leur concert de Noël et les Enfantastiques.»

Quitter le Pavillon des arts a été une décision difficile à prendre pour ce passionné. «Je pars avec un pincement au cœur, dit-il. Mais, c’est aussi pour relever de nouveaux défis.»

La radio l’attend

Marc Boudreau prendra la chaise laissée vacante par l’ex-directeur général de la radio coopérative de Coaticook, Martin Bossé, qui a quitté au début de l’année.

D’autres défis l’attendent, notamment la concoction d’une grille-horaire pour l’automne prochain. «Je suis ouvert à toutes les idées. J’arrive au premier anniversaire de la radio et je crois que c’est un immense privilège d’y travailler.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires