Lisette Proulx dit au revoir à la direction des Comptonales

Par Vincent Cliche
Lisette Proulx dit au revoir à la direction des Comptonales
Lisette Proulx a quitté la direction générale des Comptonales pour entreprendre de nouveaux défis à la SADC de la MRC de Coaticook.(photo: Vincent Cliche)

Lisette Proulx, celle que plusieurs nomment affectueusement la maman des Comptonales, a quitté la direction générale de l’événement qu’elle a aidé à créer.

Mme Proulx a annoncé la nouvelle à ses collègues lors de la dernière assemblée générale des Comptonales, le 16 mars dernier. «Cet événement était un de mes rêves. Je me qualifie comme une grande développeuse et, à ce stade-ci, les Comptonales étaient rendues à une phase de continuité et non de développement. Elles ont aussi grandi. S’en occuper était devenu très exigeant, je ne le cacherai pas. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller relever d’autres défis», raconte celle qui occupe maintenant le poste d’agente de développement local et d’animation jeunesse à la SADC de la MRC de Coaticook.

 

L’ancêtre des Comptonales, un événement baptisé «Savourez l’automne», est arrivé dans le paysage en 2005. «J’ai longtemps eu l’idée de créer un événement touristique agroalimentaire, explique Lisette Proulx. En compagnie de Michèle Lavoie, qui avait déjà son exposition de photos, nous avons créé Savourez l’automne. Tous les éléments des Comptonales s’y retrouvaient, mais à plus petite échelle.»

 

L’année suivante, le happening, tel qu’on le connaît aujourd’hui, prend vie. On y incorpore le concept de destinations où les gens peuvent s’arrêter et déguster les produits qui s’offrent à eux. L’ex-directrice générale des Comptonales note que son événement est bien différent des autres rendez-vous agroalimentaires. «Je suis allée voir bon nombre d’expositions agroalimentaires et je voulais que les Comptonales se distinguent. La plupart des événements se tenaient dans des lieux artificiels, comme dans des arénas. Les gens aiment mieux aller à la campagne, respirer le grand, serrer la main des agriculteurs, découvrir de nouveaux endroits. D’ailleurs, ce sont ces caractéristiques qui nous sont données en feedback lorsqu’on demande aux gens ce qu’ils apprécient de leur séjour à Compton.»

 

Bien évidemment, Lisette Proulx ne dit pas complètement au revoir à l’événement qu’elle a fondé avec bien d’autres personnes. En fait, elle demeurera au sein du conseil d’administration et veillera à la relève. «Je coacherai nos deux nouvelles coordonnatrices, dit-elle, avec un grand sourire. Et c’est certain que je serai au rendez-vous cet automne.»

 

Comment la «mère» voit-elle son bébé dans cinq ou dix ans? Difficile de prédire l’avenir, mais l’événement continuera sa croissance, assure Mme Proulx. «Les Comptonales seront très importantes sur la scène de l’agrotourisme québécois. Je les vois aussi devenir écoresponsables, notamment en instaurant un système de navette qui reliera les huit destinations. Pour sa part, le concours de photos continuera à attirer les meilleurs photographes de la région.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires