Les syndiqués de l’hôpital se mobilisent contre le projet de loi 10

Par Vincent Cliche
Les syndiqués de l’hôpital se mobilisent contre le projet de loi 10
Les syndiqués du Centre de santé et de services sociaux de la MRC-de-Coaticook ont fait signer une pétition aux passants

SANTÉ. Quelques jours avant l’adoption sous bâillon de la loi 10 du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, les syndiqués du Centre de santé et de services sociaux de la MRC-de-Coaticook ont manifesté ce matin (4 février) contre ce projet qui, selon eux, créera des «structures monstres» et centralisera les services vers les grands centres.

En faisant signer une pétition aux passants qui sera déposée au député de Saint-François, Guy Hardy, les manifestants ont décrié l’incertitude qui plane sur leur milieu. «Personne ne sait à quoi s’attendre. Les employés seront intégrés à un immense centre de santé. Ce sera des structures monstres. Nos arguments sont tellement forts que le gouvernement se sent obligé d’adopter cette loi par le bâillon», fustige le vice-président de la CSN en Estrie, Steve Lemieux.

«On se prête à cet exercice pour signifier que la population est aussi contre toutes ces coupures en santé, mentionne pour sa part la vice-présidente régionale pour la Fédération santé et services sociaux de la CSN, Mélissa Gaouette. Le projet de loi 10 représente une problématique pour des plus petits milieux, comme Coaticook. Il risque d’y avoir des coupures d’emplois dans le secteur administratif. D’autres employés risquent d’être rapatriés vers Sherbrooke. C’est comme si on drainait les ressources d’une communauté vers un gros centre. C’est questionnable que des députés qui représentent les régions appuient cette initiative.»

Les syndiqués craignent également la privatisation de certains services, comme l’entretien ménager, la cafétéria, etc. «Ce sont des emplois de qualité qui disparaîtront», souligne M. Lemieux.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires