Les agriculteurs de demain remplissent leur coffre à outils

Par Vincent Cliche
Les agriculteurs de demain remplissent leur coffre à outils
Francis Véronneau

Question de bien être préparés pour l’avenir, plus d’une centaine d’étudiants ont pris part aux 2es Rendez-vous de la relève en agriculture, présentés hier (13 novembre), au CRIFA.

Lors de cet événement, les participants ont assisté à de nombreuses rencontres enrichissantes avec des producteurs, mais aussi avec des spécialistes qui les aideront à réaliser leur rêve, soit celui de gérer une entreprise agricole.

Enseignante en production laitière au CRIFA, Chantal Kilsdonk croit que la journée a été très profitable pour les futurs agriculteurs. «Pour eux, il s’agit d’une belle occasion de faire de nombreux contacts afin d’amorcer leurs démarches. Il va cependant falloir que nos jeunes s’arment de patience. Le processus de transfert d’une entreprise agricole ne se fait pas du jour au lendemain. Ça peut prendre de nombreuses années.»

Ce conseil, Francis Véronneau l’a bien pris en note. Il a appris également à bien s’entourer dans tout ce processus. «Devenir propriétaire, ça ne se fait jamais seul. Il faut être bien entouré pour avoir une belle diversité de points de vue», raconte cet étudiant au DEP en production laitière au CRIFA, qui voudrait acheter des parts dans la ferme familiale.

«C’est vraiment une belle journée qu’on a eue, raconte pour sa part Simon Provencher. Ça vient m’aider dans les choix que je veux faire. Plus tard, j’aimerais bien racheter la ferme de mon père. Depuis que je suis tout petit que je travaille là, et je veux continuer.»

Marie-Ève Rouleau, elle, souhaite poursuivre ses études afin de devenir agronome. Les Rendez-vous de la relève l’ont bien aiguillée dans ses choix. «Je crois que le message qu’on a voulu nous lancer, c’est de ne pas lâcher», dit cette étudiante de Sawyerville.

Notons que la région de Coaticook fait figure de pionnier dans la relève agricole. L’agronome du Centre local de développement de la MRC de Coaticook, Line Boulet, mentionne à titre d’exemples l’incubateur d’entreprises maraîchères biologiques du CIARC ainsi que le complexe agroalimentaire de la municipalité.

Les quelque 125 élèves inscrits aux Rendez-vous provenaient du CRIFA, de la Maison familiale rurale du granit, du Cégep de Sherbrooke, de l’ITA de Saint-Hyacinthe (sept étudiants désirant s’établir en Estrie) et du Cégep de Victoriaville.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires