Le Raid Jean-D’Avignon signe une édition record

Par superadmin
Le Raid Jean-D’Avignon signe une édition record
Le Raid Jean-D'Avignon a attiré tout près de 450 participants

Tout au long du dernier week-end (12 au 14 juillet), East Hereford a accueilli deux fois plus d’amateurs de vélo de montagne qu’il n’y a d’habitants dans la municipalité. Le 9e Raid Jean-D’Avignon, précédé toute la fin de semaine du FestivAllezY, a réuni 448 cyclistes amateurs de sensations fortes.

Par Marianne Dandurand

Ce sont 148 participants de plus que l’an dernier, qui était déjà une année record. La compétition ne fait pas partie de la Coupe du Québec ou de la Coupe du Canada sur les circuits de vélo de montagne mais n’en est pas moins un incontournable pour les vrais mordus.

«C’est l’un des parcours les plus techniques, mais aussi l’un des plus beaux», explique l’olympien Pierre Harvey, qui en était dimanche à sa troisième présence à East Hereford. Je fais du vélo de montagne partout, mais ici, l’ambiance et le parcours sont uniques. Ailleurs, on est à 50 % dans des chemins forestiers. Ici, c’est maximum 10 à 15% sur des routes.»

L’athlète explique avoir laissé le vélo de route pour le vélo de montagne en 1988, après ses derniers Jeux olympiques.

Plusieurs y viennent aussi pour l’ambiance familiale qui y règne: la compétition est la seule qui inclut des activités pour les enfants, présentées le samedi. Patrick Mathieu est venu de Québec pour y participer. «Nous sommes 16 à être venus ensemble, en famille. Nous avons loué une maison pour héberger tout le monde, raconte-t-il. Nous avons droit aux plus beaux sentiers ici, nous venons au raid mais nous venons d’autres fois dans l’été lorsque le temps nous le permet.»

Plusieurs des participants ont campé derrière l’église de la municipalité et une armée de bénévoles ont contribué à nourrir et à assurer le confort de ces visiteurs d’un week-end.

Au fil des ans, le comité organisateur a réussi à dessiner trois parcours (32 km, 45 km et 60 km) appréciés des participants. Quelques changements sont toutefois prévus l’an prochain, dont la disparition d’une montée dans un sentier utilisé par des VTT. Une nouvelle piste la contournera, évitant aux participants les mares qui les ont ramenés au fil d’arrivée couverts de boue.

Le raid a couronné Marc-André Daigle chez les hommes, lui qui a complété les 60 km en 3h15m18s, et Annick Chrétien chez les femmes, elle qui a mis 4h18m23s à compléter le plus long des circuits.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires