Le parcours du Summum s’arrête à la demi-finale

Par Vincent Cliche
Le parcours du Summum s’arrête à la demi-finale

Félix Morin (#91) et Dominik Langlais (#97) plaquent au sol le porteur de ballon des Rebels de l'école secondaire La Montée – Le Ber

La saison de rêve des footballeurs juvéniles de l’école secondaire La Frontalière s’est malheureusement terminée, le 4 novembre dernier. En effet, le Summum a dû s’avouer vaincu par la marque de 56-0 face aux Rebels de La Montée – Le Ber.

Malgré la défaite, le moral des troupes a toujours été bien haut chez les jeunes coaticookois. «On espérait un match serré, mais, malheureusement, ç’a n’a pas été le cas, raconte l’entraîneur Yannick Roberge. On a eu du trouble à récupérer, surtout qu’il nous manquait certains joueurs, blessés lors du match précédent. Il n’en demeure pas moins que les gars ont travaillé très fort jusqu’à la toute fin. Personne n’a abandonné, et ce, même si le match n’était plus à notre portée. D’ailleurs, je n’ai jamais entendu un cri d’équipe aussi fort et retentissant que celui de notre dernier match.»

Ce match sans lendemain vient ainsi freiner le momentum du Summum. Les Coaticookois maintiennent donc leur fiche à six victoires et trois défaites. Notons leur première participation aux séries de fin de saison depuis le début de la formation, en 2007.

Sept finissants ont joué leur dernier match dans l’uniforme du Summum. Certains ont peut-être capté l’attention des dépisteurs de niveau collégial, lesquels étaient présents lors des deux matchs en séries. «C’est certain qu’ils n’étaient pas juste là pour nous voir, explique Roberge, en pointant les autres équipes sur le terrain. Mais, on ne sait jamais. Il y en a peut-être qui iront plus loin. Charles Vaillancourt, qui joue pour le Rouge et Or de l’Université Laval, en est un bon exemple.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires