Le maire Lamoureux fier du positionnement de sa Ville

Par Dany Jacques
Le maire Lamoureux fier du positionnement de sa Ville
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook

Le maire Bertrand Lamoureux a parlé avec fierté du positionnement avantageux de la Ville de Coaticook lors du traditionnel souper du maire, qui se tenait le 22 février dernier au Club de golf de Coaticook.

Sur le plan économique, il regrette ne pas avoir été en mesure de recruter de nouvelles entreprises. Cependant, il précise que Coaticook n’a subi aucune fermeture d’usines depuis deux ans comparativement à d’autres municipalités estriennes. «Je crois qu’on est sur la bonne voie au niveau de l’emploi grâce notamment aux belles performances de Cabico et de Multi X», se réjouit-il.

M. Lamoureux anticipe un surplus financier de 117 000 $ au terme de l’exercice s’étant terminé en décembre 2011. À ce sujet, il tient à signaler qu’il s’agit d’un excellent rendement même si des municipalités de la région présentent parfois des résultats plus spectaculaires. «Nous payons davantage en argent comptant que d’autres villes, ce qui fait baisser nos surplus, mais aussi notre endettement», explique-t-il.

Le taux d’endettement fait sourire M. Lamoureux. À Coaticook, il se chiffre à environ 8 %, soit beaucoup plus que la moyenne québécoise des municipalités de taille comparable (5 000 à 10 000 habitants) qui se chiffre à 34 %. «Il s’agit de l’un des plus bas en Estrie», insiste-t-il.

Une gestion saine et rigoureuse

Quant au fonds de roulement, le premier magistrat pense que son bon rendement s’explique par une saine et rigoureuse gestion à l’Hôtel de Ville. Il atteint 2 M $, mais la majorité de cette somme est déjà engagé et il terminera l’année vers les 700 000 $.

Malgré une hausse inévitable du compte de taxes année après année, M. Lamoureux apprécie la charge fiscale imposée aux contribuables de Coaticook, qui s’élève à 1732 $ pour les propriétaires d’une maison de 160 000 $. Selon lui, cette charge fiscale et le taux de taxation de 0,84 $ du 100 $ d’évaluation se comparent avantageusement aux villes semblables ailleurs dans les Cantons-de-l’Est.

Globalement, la santé financière de la Ville de Coaticook est en bonne santé, aux dires de M. Lamoureux, chiffres à l’appui. En comparant les indicateurs de gestion du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupations du territoires du Québec, la Ville se retrouve en dessous du 25e rang centile pour ce qui est de ses coûts d’entretien du réseau routier, des activités du déneigement, du nombre de bris de son réseau d’aqueduc, du coût de l’approvisionnement en eau potable et de la santé financière globale de la Ville.

Cette activité présentée par la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook a attiré une assistance record de 146 personnes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires