Le dossier du Kings’s Hall chemine favorablement

Par Christian Caron
Le dossier du Kings’s Hall chemine favorablement
Le projet du King’s Hall chemine favorablement… (Photo Christian Caron)

Pour une troisième fois en l’espace d’un mois, une cinquantaine de personnes ont assisté à une rencontre d’information, dimanche dernier, au King’s Hall de Compton (ancien Domaine St-Laurent). Le succès de cette troisième assemblée d’information confirme un intérêt certain pour la relance de ce joyau architectural des Cantons-de-l’Est.

«Je suis vraiment étonné de voir à quel point les gens du milieu sont désireux de s’associer à ce projet de relance. Parmi les 50 personnes présentes, dimanche, la moitié étaient des visages nouveaux, ce qui démontre bien l’intérêt des gens», d’émettre Yves Bourassa, principal instigateur du projet. «L’assemblée de dimanche visait essentiellement à expliquer la vision des promoteurs. Évidemment, compte tenu des nouvelle personnes présentes sur place, il nous a fallu réexpliquer le projet dans son ensemble, ce qui a peut être été perçu comme étant redondant pour certains individus dans la salle», mentionne Yves Bourassa.

Selon lui, d’ici trois à quatre semaines, la fondation devrait officiellement être instituée. La formule (entité reconnue comme un OSBL) et ses mécanismes ont été expliqués aux participants. Le principe d’une fondation devrait permettre d’intéressantes entrées d’argent. «Ce fut une journée enrichissante, assure celui-ci, de beaux échanges ont eu lieu et les gens veulent que le site soit respectueux de l’environnement.»

Des sous-comités pourraient prendre forme dans un avenir rapproché. «Il y a des gens de tous les secteurs d’activités, de sorte qu’il sera possible de former des comités pour les aspects historique, artistique, culturel et botanique. Les membres de la famille St-Laurent, par exemple, s’intéressent plus particulièrement à l’Histoire, madame Greenwood a des intérêts sur le plan artistique, d’autres ont des idées en aménagement paysager et certains voudraient y ajouter une note culturelle», indique Yves Bourassa en précisant, par ailleurs, que les négociations vont bon train dans le but d’acheter le bâtiment.

L’acheteur potentiel, Steven Clément, pourrait se porter acquéreur des installations dans les jours à venir, selon les informations obtenues.

Parmi les gens présents à la séance d’information, une personne a particulièrement retenue l’attention, soit Danielle Bombardier de la famille Bombardier, le créateur de la motoneige. «Madame Bombardier a laissé savoir qu’il s’agissait d’un très beau projet, qu’il y avait une belle synergie et que l’on sentait une énergie fébrile autour du concept, c’est encourageant d’entendre de tels propos», indique fièrement Yves Bourassa.

C’est Big

«Tout ce qu’on nous présente ici est beau et grand, c’est big, reconnaît le maire de Compton, Fernand Veilleux qui souhaite ardemment que la vente puisse se faire dans les prochains jours, tel qu’anticipé par le promoteur, Yves Bourassa. Selon le maire, la vente pourrait véritablement enclencher d’autres démarches menant à sa concrétisation.

Fernand Veilleux n’hésite pas à dire que le projet du King’s Hall constitue un des dossiers qui lui tient le plus à cœur ces temps-ci. C’est d’ailleurs une des raisons qui l’incite à présenter à nouveau sa candidature à la mairie de Compton. «Le dossier du Kings’s Hall et celui du réseau d’aqueduc sont importants à mes yeux. Et j’ai maintenant beaucoup plus de temps pour m’en occuper puisque j’ai vendu mes parts à la ferme», fait valoir le principal intéressé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires