Le docteur Pierre Boux s’éteint à 69 ans

Par superadmin
Le docteur Pierre Boux s’éteint à 69 ans
Le docteur Pierre Boux est décédé à l’âge de 69 ans.

Environ 1100 patients ont perdu leur médecin de famille avec le décès du docteur Pierre Boux, le 25 juin dernier, à l’âge de 69 ans.

Tous les dossiers de ce médecin, qui a pratiqué dans son cabinet privé de Waterville depuis 1995 jusqu’à sa mort, sont transférés au Centre de santé et de services sociaux de la MRC de Coaticook. Le suivi n’est toutefois pas assuré par cet hôpital. Les patients qui désirent s’inscrire au guichet d’accès pour clientèle orpheline vulnérable peuvent le faire en appelant le 819 849-9102, poste 57316.

 

Le départ de Pierre Boux laisse donc un grand trou à Waterville. Selon son fils Jean-Sébastien, il était un médecin dévoué, généreux, minutieux et disponible jusqu’à sa mort, même si la maladie avait réduit ses activités. «Il était toujours fidèle au poste dans son bureau situé à même la maison, même pendant les congés. Je l’ai déjà vu faire des consultations au dépanneur sans facturer, visiter des patients à domicile, donner de la bouffe et offrir des transports à des enfants. Même sans rendez-vous ou après la fermeture du bureau, il recevait ses patients, car c’était sa vocation. Il a même décelé des cancers que d’autres médecins n’avaient pas vu», explique son fils.

 

Né à Sherbrooke, Pierre Boux a débuté sa pratique en 1965 dans une clinique familiale d’Asbestos, où il figure notamment parmi les cofondateurs de l’hôpital de l’endroit. Il a par la suite pratiqué dans une autre clinique à Saint-Bruno pendant les années 1980 avant d’ouvrir une clinique à Compton en 1989. Il transfère ensuite à Waterville en 1995, là où la maison familiale est actuellement en vente.

 

Comme si ses nombreux patients ne suffisaient pas, il a également été président du Comité de révision du Québec, qui enquêtait sur les abus des médecins et le réseau de la santé. Toujours en parallèle de son emploi principal, il a œuvré à temps partiel à titre de médecin à la prison de Cowansville et coroner en Estrie, tout en faisant un peu d’urgence à l’hôpital de Coaticook.

 

Il faisait équipe avec sa conjointe Luce Morin Boux, qui l’a secondé à son cabinet pendant toutes ces années. Cette dernière est décédée elle aussi à 69 ans, en décembre dernier.

 

Pierre Boux était aussi un excellent musicien, un peu grâce à son père Horace, violoniste, qui figure parmi le groupe sélect des fondateurs de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke. Pierre Boux a d’ailleurs déjà joué du violon au sein de l’Orchestre symphonique de Québec, en plus d’avoir accompagné Gilles Vigneault sur scène à une reprise.

 

Pierre Boux laisse dans le deuil ses cinq enfants, Jean-Sébastien, Annick, Jean-Christophe, François et Philippe. Il est décédé à la suite de complications liées à une maladie du sang.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires