L’avenir du mont Hereford

Par superadmin

Le changement majeur de la vocation du mont Hereford touche la transition entre l’exploitation forestière vers un concept de multi-ressources et de récréotourisme avec un secteur de conservation et d’exploitation forestière. Ainsi, cette dernière n’amènera plus l’argent comme dans le passé.

Aussi, les lieux possèdent des forêts matures prêtes à la récolte. Sur ce, le développement durable est envisagé et non pas l’exploitation forestière traditionnelle.

Le zonage de la propriété est à 60 % blanc, ce qui est tentant pour le développement de la villégiature. Il est hors de question de morceler les lieux et encore moins d’en vendre une partie, et ce, même si aucune clause ne l’interdit. Toutefois, le comité des deux Municipalités (East Hereford et Saint-Herménégilde) pense imiter ce qui se fait avec les forêts publiques et offrir des locations avec un bail emphytéotique.

La montagne représente un passif forestier avec une biodiversité à préserver. «Je ne sais pas quel pourcentage qu’on va mettre en réserve, mais il va y avoir une partie protégée», a affirmé l’agente de développement rurale de la MRC de Coaticook, Sara Favreau-Perreault.

Le morcellement n’est pas favorisé afin de garder la valeur écologique. Quoiqu’une partie de la propriété sera transformée en réserve, il n’est pas prévu de faire un parc régional à cause du type de législation; perspective décisive dans le choix de mettre sur pied un organisme sans but lucratif.

Pour le moment, les lieux sont accessibles à tous, car Tillotson donne l’accès aux chasseurs, aux randonneurs… La cohabitation harmonieuse est donc importante dans la structuration du projet. Aussi, East Hereford et Saint-Herménégilde désirent octroyer le privilège à ses citoyens l’accès au mont Hereford gratuitement alors que les autres usagers paieraient leur entrée sur la propriété.

En outre, il n’est pas question de faire des pistes de ski alpin, ni de golf. Les activités de plein air qui vont dans la continuité de ce qui se fait déjà, comme des chalets locatifs et des camps de chasse, sont visés.

Financement

L’objectif de l’organisme sans but lucratif est de générer assez de profits pour combler la perte de taxes foncières pour East Hereford et Saint-Herménégilde. Avant que celui-ci soit rentable, le projet a besoin du soutien financier de la MRC de Coaticook et de la Fondation Tillotson.

La MRC de Coaticook utilise son fonds de soutien aux territoires en difficultés qui est financé à 90 % par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et à 10 % par les Municipalités pour financer l’expertise de la firme Del Degan Massé. Au total, les coûts s’élèveraient à 53 918 $. Puisque cinq ans sont alloués à la mise sur pied du projet, la Fondation aidera financièrement pendant toute cette période.

L’organisme sans but lucratif sera autonome. «On veut dépolitiser. On veut s’assurer que ce qu’on va faire comme plan et comme vision seront suivis longtemps. Un nouveau conseil municipal ne pourra pas faire quelque chose d’autre», a expliqué le maire d’East Hereford, Richard Belleville.

Par Josée Marie-Lise Robillard

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires