La vaccination ouverte à tous dès vendredi

Par Patrick Trudeau
La vaccination ouverte à tous dès vendredi
Pierre-André Rainville a confirmé l’ouverture de la vaccination pour l’ensemble de la population. (photo archives: Patrick Trudeau)

Bien des gens attendaient cette nouvelle avec impatience : la vaccination contre la grippe A (H1N1) sera ouverte à tous les groupes d’âge à travers la MRC de Coaticook, à compter de ce vendredi 27 novembre.

Après avoir ciblé différentes tranches de la population selon leur âge ou leur état de santé, les autorités médicales de la région vont maintenant offrir le vaccin sans distinction.

Le centre d’opération continuera d’être situé à la salle L’Épervier, et on a érigé un abri extérieur il y a quelques jours afin de protéger les personnes qui font la file durant une longue période. «Les températures pourraient être moins agréables au cours des prochains jours, et on risque aussi d’accueillir de nombreuses personnes âgées», a fait valoir le directeur général du Centre de santé et de services sociaux de la MRC-de-Coaticook, Pierre-André Rainville.

Avec six infirmières affectées aux injections, on espère pouvoir vacciner 1000 personnes à chaque quart de travail. Pour l’instant, on ne compte pas instaurer un système de coupons, comme il se fait à d’autres endroits. «Nous espérons que les gens vont continuer de s’autodiscipliner. S’il y a 200 personnes qui font la file devant vous, vous devez savoir qu’il y aura au moins une heure d’attente», ajoute M. Rainville.

Outre la journée de vendredi (9 h à 17 h), la vaccination sera aussi offerte ce samedi 28 novembre (9 h à 12 h) et ce dimanche 29 novembre (9 h à 15 h).

Fermeture de la clinique de grippe

Par ailleurs, la clinique de grippe ouverte il y a quelques jours pour désengorger l’urgence de l’hôpital de Coaticook aura connu une bien courte vie.

La direction du Centre de santé a annoncé sa fermeture, prétextant un faible achalandage. «Certaines journées, on a enregistré seulement cinq visites en huit heures. Probablement que les gens ont pris la résolution de rester chez eux. Étonnamment, durant la même période, l’achalandage à l’urgence a diminué. On va donc accueillir à nouveau les gens à l’hôpital», explique Pierre-André Rainville. «On semble avoir atteint un plateau de propagation du virus. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a plus de dangers. Il y a encore des cas plus sérieux qui nécessitent des hospitalisations», a précisé M. Rainville.

Photo Rainville.pierre.andre.2

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires