La Pâtisserie Coaticook déménage dans l’ancien Marché Lemay

Par Vincent Cliche
La Pâtisserie Coaticook déménage dans l’ancien Marché Lemay
La propriétaire de la Pâtisserie Coaticook

La Pâtisserie Coaticook quittera bientôt son local du centre-ville, sur la rue Child, pour s’établir dans l’immeuble qui a déjà abrité le Marché Lemay, dans le secteur nord de la municipalité.

Par le fait même, le commerce changera d’appellation et de vocation. Place, donc, au Marché Délices du nord. Cette idée trotte dans la tête de la propriétaire de la Pâtisserie Coaticook, Geneviève Dion, depuis quelque temps déjà. «Avec mes partenaires financiers et mes consultants, on voulait trouver un projet pour développer notre offre de services et améliorer notre visibilité et notre accessibilité. Notre local actuel ne nous le permettait pas, alors il a fallu en trouver un qui répondait à nos besoins.»

Dans cette nouvelle aventure, Mme Dion sera accompagnée d’un nouveau partenaire d’affaires, Yves Ménard, le propriétaire de Ferrotech Ménard. Bien évidemment, ce dernier ne troquera pas son bureau industriel pour un rouleau à pâte. «Yves, c’est un très bon client. Et il avait le goût de se lancer dans un nouveau projet. La Pâtisserie Coaticook, c’est un coup de cœur pour lui et il a accepté de se joindre à nous.»

Au Marché Délices du nord, on retrouvera les traditionnelles sections de la boulangerie, de la chocolaterie et de la pâtisserie. À cela s’ajoutent les départements de la boucherie ainsi qu’une petite épicerie où les produits locaux seront mis en vedette. «Notre surface de vente quadruplera, ce qui nous permettra de nous démarquer encore davantage. On gardera aussi notre service de restauration et de traiteur», signale Mme Dion.

Pour ce changement de vocation, une dizaine de nouveaux employés viendra se joindre à l’équipe en place, ce qui portera le total à une vingtaine de travailleurs.

Ce n’est pas un hasard si la copropriétaire du nouveau marché a choisi le secteur nord de Coaticook pour y installer son commerce. «Depuis quelques années, c’est un secteur en pleine expansion. Il connaît un boom commercial. On n’a qu’à penser à la Laiterie, le mini-golf ou à la nouvelle brasserie. Je voulais participer à ce dynamisme. En plus, nous profiterons d’un achalandage accru en raison de notre proximité au Parc de la gorge. C’est aussi un chemin très passant.»

Si tout va bien, le Marché Délices du nord pourrait ouvrir ses portes à la fin du mois d’octobre. «C’est notre objectif, précise Geneviève Dion. On veut être prêt à notre nouvel endroit pour le "rush" du temps des Fêtes.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires