La «femme du chef de police» honorée pour son bénévolat

Par Vincent Cliche

Carmen Lemay, que plusieurs surnomment affectueusement la «femme du chef de police», a récemment été honorée pour tout le travail bénévole qu’elle effectue au sein de sa communauté.

Lors d’un récent voyage dans la Capitale-Nationale (29 avril), cette grande dame a reçu la médaille du lieutenant-gouverneur du Québec. Voilà un honneur qui a ému son récipiendaire. «J’ai tout de suite pensé, pourquoi moi? C’est une très belle récompense et je suis très heureuse d’être reconnue pour le travail que j’ai fait depuis toutes ces années», note Mme Lemay.

Bien connue dans le milieu, la presque octogénaire a été mariée à Jean-Paul Lemay, qui a passé plus d’une quarantaine d’années au sein du service de police de Coaticook, dont 20 à titre de chef. Son engagement est pratiquement sans limite. Elle a été aidant naturel auprès de sa mère. Ensuite, elle s’est impliquée au sein des Auxiliaires bénévoles du Centre de santé et de services sociaux de la MRC de Coaticook.

La présidente de la Table de concertation des aînés de l’endroit, Monique Morrissette, salue le travail de sa consœur coaticookoise. «Tu es exceptionnelle, lui a-t-elle dit lors de l’entrevue avec Le Progrès. Tu es un exemple pour les aînés. Un exemple de détermination. Tu n’arrêtes jamais et tu es toujours là pour rendre service. Tu rends la vie de ceux que tu aides encore plus agréable.»

Tout ce travail, pourquoi cette grande bénévole le fait-elle? «J’ai besoin du contact avec les gens. Le jour où je ne pourrai plus donner de mon temps, je crois que je serai bien malheureuse. J’ai toujours aimé faire du bénévolat et j’en ferai tant et aussi longtemps que je serai capable.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires