La Caisse distribue 1,5 M $ en ristournes à ses membres

Par Vincent Cliche
La Caisse distribue 1,5 M $ en ristournes à ses membres
Vêtu d'un chandail aux couleurs des Jeux du Canada

Au terme de son assemblée générale annuelle du 23 avril dernier, la Caisse populaire des Verts-Sommets de l’Estrie a remis plus de 1,5 millions de dollars en ristournes à ses membres.

À ce montant s’ajoutent 150 000 $ en initiatives pour la collectivité, qui seront ajoutés au Fonds d’aide du milieu. Par le passé, ces subventions ont pu bénéficier à divers organismes, comme la Ressourcerie des frontières et le Centre d’action bénévole. «Au cours des prochaines années, on souhaite soutenir des projets éducatifs, souligne le président de la Caisse, René Bessette. Pour nous, éducation est synonyme de développement économique pour la région et c’est pour cette raison qu’on y accorde de l’importance.»

Lors de l’assemblée générale du 23 avril, il a été possible d’apprendre que l’actif de la Caisse s’est chiffré à 595 millions de dollars en 2012, en hausse de 5,9 % par rapport à 2011. Quant aux avoirs du groupe, ceux-ci sont estimés à 62 millions de dollars, en hausse de 7 % par rapport à l’année précédente.

Pour le directeur général de l’institution financière, Pierre Langevin, il s’agit d’une bonne année. «Au niveau financier, toutes les institutions ont été affectées par les taux d’intérêts historiquement bas. Ç’a affecté la rentabilité de tout le monde. Malgré tout, nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu et nous sommes demeurés fort rentables.»

Abolition du terme «populaire»

Les membres du mouvement ont également été appelés à se prononcer sur l’abolition du mot «populaire» au sein de la raison sociale de l’institution financière. Finalement, la motion a été acceptée à la presque unanimité. Une seule personne s’y est opposée.

Les Verts-Sommets de l’Estrie prennent donc ce virage instauré il y a une dizaine d’années par le Mouvement Desjardins. Malgré le changement, la Caisse gardera le cap sur sa mission de coopérative, assure M. Langevin.

L’avenir des centres de services

Pratiquement chaque année, le conseil d’administration de la Caisse se penche sur l’avenir de ses centres de services, éparpillés un peu partout sur le territoire de la MRC de Coaticook. Avec l’arrivée des solutions en ligne, ces sites sont de moins en moins fréquentés.

Toutefois, pas question de les fermer, du moins, pour l’instant. La Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie entend vendre ses établissements pour ensuite les louer. «On veut créer des partenariats avec des organismes dans chacune des municipalités où on est situé. Les besoins sont différents partout. Dans une municipalité, on pourrait y accueillir une bibliothèque, dans une autre, ce pourrait être une salle communautaire», explique le président René Bessette.

Rappelons que la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie comptait 16 646 membres au 31 décembre 2012.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires