Journée Trip autrement : une première réussie

Par Dany Jacques
Journée Trip autrement : une première réussie
Les jeunes ont laissé collectivement une trace à l’humanité lors de la journée Trip autrement. (photo : Josée Marie-Lise Robillard)

Organisée par le Comité de prévention des dépendances de la MRC de Coaticook, la première journée Trip autrement, qui s’est tenue le 24 novembre au Pavillon des arts et de la culture de Coaticook, est une réussite auprès des jeunes de la MRC.

Tous les élèves de 6e année des écoles de la MRC de Coaticook et de 1re secondaire de la Frontalière ont participé aux sept ateliers de la journée Trip autrement. Interactifs, les ateliers montraient d’une manière concrète plusieurs moyens de s’amuser et de s’exprimer sans utiliser de drogue ni d’alcool.

L’agent Frédérick Pelletier, de la Sûreté du Québec, offrait la possibilité de jouer quelques minutes à un jeu vidéo et de faire un genre d’alcotest en portant des lunettes qui provoque une vision semblable à celle d’une personne en état d’ébriété. «Un gars dans ma classe, quand il a tenté de ramasser les clés à terre, il a perdu l’équilibre et les clés ont revolé à l’autre bout de la salle!», s’est exclamée en rigolant Laure, secondaire 1, à une amie.

Un kiosque abordait les autres formes de dépendances, comme celle des jeux vidéos, et incitait les jeunes à trouver des manières différentes de se divertir. Ainsi, plus d’un était étonné par la variété de formes de dépendances qui existe. D’ailleurs, certains kiosques, comme celui des Cuisines collectives Aux P’tits Oignons de la Maison de la famille, présentaient des alternatives créatives, récréatives et constructives aux dépendances, comme la préparation de mélange à biscuits en pot maçon pour offrir en cadeaux.

En outre, le travailleur de rue Jacques Lemoine offrait l’occasion à ses visiteurs de laisser une trace à l’humanité en peignant une image sur une toile. «J’ai fait le tour de toutes les toiles et je suis le seul à avoir fait un signe de dollar», a dit fièrement Vincent, 6e année, lors d’une courte conversation avec le Progrès. Aussi, M. Lemoine a parlé aux adolescents d’une réalité qui existe non seulement dans les grandes villes mais aussi à Coaticook : l’itinérance.

 

Les jeunes ont laissé collectivement une trace à l’humanité lors de la journée Trip autrement. (photo : Josée Marie-Lise Robillard)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires