JM Champeau: la vitrine du petit village de Saint-Malo

Par Dany Jacques
JM Champeau: la vitrine du petit village de Saint-Malo
Bruno et Pierre Champeau sont les principaux actionnaires de JM Champeau.

JM Champeau est non seulement la vitrine industrielle du petit village de Saint-Malo au rayonnement international, mais aussi une entreprise familiale depuis plusieurs années.

Une quatrième génération de Champeau, toujours implantée à Saint-Malo, dirige la compagnie et ses 120 employés. C’est immense, surtout pour un village de 556 habitants! Le sentiment d’appartenance y est très développé et 40 % des travailleurs habitent aux alentours.

 

Les frères Bruno et Pierre Champeau sont les principaux actionnaires de la compagnie. Ils en sont très fiers, et Bruno s’emballe en parlant de son entreprise. «Nous avons dû réagir aux fluctuations économiques négatives depuis plus de trois ans dans notre industrie et qui continuent de nous hanter, mais au lieu de nous décourager, nous avons redoublé d’ardeur. La clef de notre succès repose sur des investissements faits aux bons moments, la modernisation des équipements, la complicité et le dévouement de notre personnel, la mise en place de budgets au niveau de la formation de notre personnel ainsi que dans la recherche et le développement. Nous sommes une entreprise à la fine pointe de la technologie qui ne cesse d’innover dans ces différents secteurs d’activités», explique Bruno Champeau.

 

L’histoire de la famille Champeau a débuté en 1861 à Saint-Venant-de-Paquette. Depuis près de 100 ans, elle contribue au développement socio-économique de St-Malo.

 

Plusieurs points tournants ont marqué l’histoire de cette entreprise. Au début des années 1960, la deuxième transformation du bois s’est ajoutée, incluant le séchage de ce dernier. Au début des années 1990, la capacité du sciage fut doublée à la scierie par des investissements importants. Au milieu des années 1990, il y a eu un investissement dans de nouvelles technologies de séchage sous-vide.

 

En 2002, un important investissement a fait doubler la capacité de production de l’usine de seconde transformation. Quelques années plus tard, de nouvelles acquisitions ont été faites afin d’augmenter la capacité de séchage sous-vide. Cette année, des investissements sont réalisés dans l’ajout de trois nouveaux préséchoirs et d’une bouilloire aux résidus de bois complètement automatisé. «Pour les prochaines années, nos projets d’investissements seront accentués vers la «vision artificielle» ainsi que l’automatisation des procédés», poursuit M. Champeau.

 

Aujourd’hui, les produits de ce petit village rayonnent aux quatre coins de la planète. JM Champeau détient des parts de marché pour de la composante destinée à la queue de billard, bâtons de baseball et d’instruments de musique (guitares, baguettes de tambour…) vendues notamment à des manufacturiers de renommée mondiale. Sammy Sosa a fracassé ses records de coups de circuit avec un bâton ayant passé dans l’usine de Saint-Malo.

 

Des composantes de meubles et d’escaliers sont également vendues à d’importants manufacturiers et distributeurs nord-américains.

 

Bruno Champeau rappelle qu’il ne s’agit pas de produits finis, mais de composantes issues de première et seconde transformations. JM Champeau demeure très impliqué socialement, comme le démontre le bénévolat de ses dirigeants ou de ses employés. L’entreprise offre aussi des dons, des commandites et du soutien technique à la communauté de St-Malo.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires