«J’aimerais bien reconstruire»

Par Vincent Cliche
«J’aimerais bien reconstruire»
Une reconstruction de la porcherie incendiée

Joint au lendemain de l’incendie qui a rasé son établissement de Compton, le propriétaire de la ferme Yvon Lapointe semblait quelque peu ébranlé par les événements, mais demeurait tout de même optimiste.

Des informations sur l’incendie

«C’est certain que ça me tente de reconstruire. J’ai 56 ans et je suis bien loin de la retraite. Par contre, il est encore trop tôt pour prendre cette décision. Il y a toute la paperasse avec les assurances qui doit être réglée avant.»

Lorsqu’on lui demande de revenir sur son transport à l’hôpital, M. Lapointe est peu bavard. «Tout s’est tellement passé rapidement, dit-il. Peut-être était-ce mieux que je sois loin pour ne pas voir tout ce qui se passait.»

Notons que le quinquagénaire a obtenu son congé d’hôpital la journée même de l’incendie, en soirée.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires