Inauguration de l’agrandissement du CRIFA

Par Christian Caron
Inauguration de l’agrandissement  du CRIFA
Comme c’est la coutume dans ce genre de circonstance

C’est en présence de nombreux invités de marque que l’on a procédé à l’inauguration de l’agrandissement du CRIFA, en début de semaine à Coaticook. On parle ici d’un important agrandissement qui a nécessité un investissement total de 4,3 M $ dont 4,1 M $ provient du gouvernement du Québec, dans le cadre du Plan triennal des immobilisations 2005-2008 du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

En doublant sa superficie, le CRIFA sera désormais en mesure de rapatrier certains programmes (Fleuristerie, Mécanique agricole) qui, faute d’espace, devaient encore se donner dans les locaux de l’école La Frontalière. Tout se retrouve maintenant sous un même toit et contribue à faciliter la supervision et l’encadrement des divers programmes.

L’aménagement de nouvelles serres permettra également aux élèves et enseignants de bénéficier de locaux adéquats.

La ministre des Relations internationales et députée de Saint-François, Monique Gagnon-Tremblay était évidemment présente pour cette annonce et a grandement apprécié sa visite des locaux. «C’est un patrimoine qui va profiter tout autant aux élèves qu’aux intervenants de la région concernés par l’agriculture. Le CRIFA (Centre régional d’initiatives et de formation en agriculture) constitue un exemple parfait de partenariat et de concertation», a mentionné la ministre dans sa brève allocution.

Dans son esprit, il ne fait aucun doute que cet agrandissement d’importance offre un cadre éducatif approprié, lequel sera en mesure de satisfaire les exigences du marché du travail. «Le CRIFA est devenu un grand centre stimulant, de poursuivre la députée de Saint-François. C’est bien plus qu’un bâtiment, c’est un lieu de concertation. C’est un bel héritage, le gouvernement démontre ici son intérêt d’investir dans le patrimoine scolaire.»

Programmes

Au CRIFA, on offre les programmes d’Horticulture ornementale, Production horticole, Réalisation d’aménagements paysagers, Fleuristerie et Mécanique agricole. Cet investissement permet également de continuer à offrir les programmes d’études en formation professionnelle, Production laitière, Production porcine et Production de bovins de boucherie, de même qu’un programme d’études de formation technique, soit Gestion et exploitation d’entreprise agricole.

La ministre voit désormais le CRIFA comme étant un vaste guichet unique de concertation des intervenants en agriculture. «Et je suis assurée que le présent investissement aura un effet tangible, non seulement sur la qualité des formations offertes, mais également sur le développement économique», a ajouté madame Gagnon-Tremblay en mentionnant que le choix du gouvernement d’investir de façon responsable dans les infrastructures de la formation professionnelle constitue un choix porteur d’avenir.

Motivation

Au nom des enseignants du CRIFA, Brigitte Proteau a pris la parole lors de cette inauguration. «Nous avons la chance d’œuvrer dans un environnement idéal avec des locaux propices à l’apprentissage, a avoué madame Proteau. Pour mettre en pratique la théorie, il nous faut des espaces adaptés. Avec cet agrandissement, nous bénéficions d’une meilleure vie étudiante. Ça fait des élèves et des enseignants plus heureux.»

Le directeur du CRIFA, Denis Ménard, a pour sa part indiqué que les visiteurs venus à la journée «porte ouverte», la semaine dernière, ont été impressionnés par ce qu’ils ont vu. La qualité des installations s’ajoutent à une équipe de professeurs déterminés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires