Hommage à un bâtisseur: le Dr Albert Fleurent

Par Dany Jacques
Hommage à un bâtisseur: le Dr Albert Fleurent
Toujours actif malgré ses 83 ans

Le vétérinaire Albert Fleurent sera honoré à titre de bâtisseur lors de la soirée Éloges de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook, le 25 mai prochain.

Le Dr Fleurent, un personnage largement connu par les agriculteurs de la région, demeure actif malgré ses 83 ans. Toujours solide comme du roc, son nom demeure inscrit au tableau de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, où il est probablement le plus âgé sur cette liste.

 

M. Fleurent est le cofondateur de la Clinique vétérinaire de Coaticook avec Paul Cardyn et Robert Dodier en 1974, mais il est arrivé à Coaticook dès 1954 pour pratiquer son métier.

 

Il travaille un an avec le Dr Fréchette avant d’établir son propre bureau en 1955 dans un loyer de la rue St-Jacques, puis dans le sous-sol de sa résidence dans la même rue pendant une plus longue période. C’est en 1974 que la Clinique vétérinaire de Coaticook prend forme sur la rue Main Ouest, là où elle a toujours pignon sur rue aujourd’hui.

 

Albert Fleurent a cessé sa pratique active au début des années 1990, mais a toujours œuvré dans son domaine par la suite. En 2000, à 73 ans, il obtient un certificat de la Fédération des producteurs de porcs du Québec, dans le cadre du Programme d’assurance de la qualité pour les produits du porc du Canada. Il fait l’équivalent d’une demi-journée de travail par semaine, mais il pense se retirer du tableau de l’Ordre des médecins vétérinaires l’an prochain. «J’aime donner des conseils et ça me permet de garder contact avec mes clients», commente-t-il.

 

Le directeur général chez Promutuel Coaticook-Sherbrooke, René Larochelle, se rappelle des paroles de ses parents, qui étaient voisins de M. Fleurent. «C’est un bon gars très disponible qui aimait beaucoup les agriculteurs», indique-t-il.

 

Albert Fleurent a aussi fait un petit saut en politique en 1970, où il a perdu ses élections à titre de candidat de l’Union nationale contre Georges Vaillancourt. «J’ai fait l’erreur d’accepter. Les agriculteurs m’aimaient bien, mais ils ont voté contre moi pour me garder dans la région comme vétérinaire. Ce fut toutefois une belle expérience, car cela a permis d’élargir ma clientèle au-delà de la région de Coaticook», se souvient-il.

 

Albert Fleurent assistera d’ailleurs à la soirée Éloges, qui permettra aussi de rendre hommage aux très petites entreprises (TPE) de la MRC de Coaticook.

 

Information et réservation pour cette soirée se déroulant au Coffret de l’Imagination au 819 849-4733 ou au ccirc@abacom.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires