Gilles Gagné veut pulvériser des records à Bonneville

Par Vincent Cliche
Gilles Gagné veut pulvériser des records à Bonneville
Au volant de sa G-Force ITL

Gilles Gagné s’envolera au cours des prochains jours pour Bonneville, en Utah. Lors de son périple, il aura un but bien précis en tête, celui de pulvériser deux records de vitesse en moto.

«Je retourne terminer le travail effectué l’an dernier», résume celui qui chevauchera une moto qu’il a entièrement conçue et fabriquée, la G-Force ITL (Importation Thibault ltée).

Lors de l’épreuve qui s’est déroulée en 2011, M. Gagné a malheureusement été victime d’un pépin technique. «Le record pour une moto fabriquée était de 232 km/h. J’ai filé à plus de 294 km/h. Je ne l’ai pas seulement brisé, je l’ai pulvérisé. Or, ma moto n’a pas rempli tous les critères pour cette catégorie. Pour celle-ci, il fallait que tout soit fabriqué et rien avoir d’origine, ce qui n’était pas le cas pour mon pare-brise. J’ai été victime d’un banal règlement, ce qui ne sera pas le cas cette année», promet-il.

Les 25 et 26 août prochains, Gilles Gagné et son équipe prendront place sur les pistes de Bonneville, la capitale mondiale de la vitesse. Dans la catégorie des 350 chevaux, on espère atteindre la barre des 240 km/h. La moto utilisée sera celle de l’an dernier.

Toutefois, chez les 650 chevaux, on s’est fixé trois objectifs. Le premier, battre le record de 232km/h établi sur les pistes du lac salé. Ensuite, on voudrait décrocher la mention de la moto la plus rapide de l’Association américaine de motocyclisme. Présentement, la marque à dépasser est de 308 km/h. Finalement, on voudrait faire partie du Club des 200 milles (325 km/h). «Ça serait la cerise sur le sundae, confie M. Gagné. Je pense avoir une bonne moto pour y arriver. Mais, loin de moi l’idée d’avoir vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Je fais simplement dire que je crois être un bon chasseur, que j’ai un bon fusil et qu’il y a des ours à Bonneville.»

L’an dernier, Gilles Gagné a réalisé un rêve de p’tit gars en s’élançant sur les pistes de Bonneville. «Je me suis présenté en donnant tout ce que j’avais. Je vais faire de même cette année.» Mais qu’en est-il de ses craintes? Rouler à de telles vitesses doit être effrayant, non? «C’est sûr que j’ai très peur. Mais, c’est tout un "thrill". J’ai quelque chose à prouver à moi-même et c’est pour ça que je le fais.»

Les gens pourront suivre en direct les péripéties de l’équipe de la G-Force via le www.gforce2012.com ou sur la page Facebook du groupe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires